JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
lundi , mai 23 2022

Projet aéroport de Glo-Djigbé : entre urgence et importance, le gouvernement fait son choix

Le projet de construction de l’aéroport de Glo-Djigbé, dans la commune d’Abomey-Calavi n’est plus prioritaire pour le gouvernement du président Patrice Talon. Du moins, selon le porte-parole du gouvernement Wilfried Léandre Houngbédji.

En réponse aux questions des journalistes, vendredi 14 janvier 2022, le secrétaire général adjoint de l’exécutif a évoqué comme raison de ce revirement, la situation sanitaire mondiale qui prévaut. « La vocation d’un aéroport, c’est de générer le flux d’entrée et de sortie du pays par voie aérienne. Nous avons mis un focus sur le développement de l’industrie touristique en considérant que si nous réalisons tout ce qui est prévu, dans une dizaine d’années, l’aéroport de Glo-Djigbé pourrait être un outil important pour faire venir les touristes. Mais entre-temps, nous avons eu Covid-19 », a déclaré Wilfried Léandre Houngbédji.

L’importance du projet n’est sans doute pas à démontrer. Mais les nouvelles donnes sanitaires ont eu malheureusement raison de la vision du gouvernement, le secteur de l’aviation étant gravement impacté par la crise mondiale liée au coronavirus. Alors, entre le marteau et l’enclume, l’administration Talon a fait son choix. « Quand on est un État comme le Bénin qui n’exploite pas encore du pétrole ou de minerais, (….), la logique de la méthode, de l’organisation, de la rigueur amène le gouvernement à s’arrêter et à se dire, est-ce qu’objectivement nous ferions bien d’engager ces investissements dans l’immédiat le temps de maîtriser totalement cette pandémie et ses effets ».

Il est vrai que pour le quinquennat 2021-2026, la souris, comme le dit un adage populaire, a encore trainé sa queue sur ce projet emblématique qui a connu beaucoup d’avancées depuis l’avènement du régime de Patrice Talon. Pour dire, ça ne tient plus. Peut-être attendra-t-on encore. En espérant, il faudra se contenter de l’aéroport international cardinal Bernardin Gantin de Cotonou. Lequel est dans le processus de rénovation pour lui donner un aspect digne et on ne peut plus conforme aux standards internationaux.

LME

À propos laprimeur

Check Also

Bénin : 8 ans après, le Smig s’en va grossir

Rencontre entre Patrice Talon et les partenaires sociaux. 26 avril 2022 @PB By ✍️ LME …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils