JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
mardi , mai 24 2022

Bénin : ce geste du Parlement qui honore ses nouveaux agents retraités

Bénin : ce geste qui honore les nouveaux agents retraités du Parlement

Au palais des gouverneurs de Porto-Novo, vendredi 14 janvier 2022, c’était la fête. Celle qui honore les fonctionnaires de l’administration parlementaire admis à faire valoir leur droit à la retraite. La cérémonie, simple mais belle, a été non seulement des moments de gratitude mais aussi de remise de cadeaux, de  tableaux de distinction et de conseils prodigués par le président Louis Vlavonou à l’endroit des nouveaux retraités. Elle est consécutive à la cérémonie de présentation de vœux de nouvel an au personnel du parlement.

Après 30 ans de loyaux services rendus à la nation, ils prennent leur retraite. Ce sont des fonctionnaires de l’Assemblée nationale du Bénin, que la huitième législature présidée par l’honorable Louis Vlavonou n’a pas voulu laisser partir incognito. Vendredi dernier, une cérémonie d’hommages a été organisée pour marquer ce départ de la fonction publique, de ces hommes et femmes ayant résisté au temps.

« Il y a parmi vous, ceux qui ont démarré leur carrière ici, il y a trente (30) ans, qui ont vu toutes les législatures passer, servir avec dévouement et abnégation chaque législature, devenant eux-mêmes, avec notre institution, acteurs et témoins de l’évolution démocratique de notre pays. Plus que cela, hommes et femmes, vous constituez la mémoire de notre marche vers la démocratie et l’État de droit et, plus encore désormais, vers la modernisation de notre institution et de notre modèle politique, dans l’intérêt bien compris de ses douze millions d’habitants.

Vous avez vu venir et partir les députés, monter et descendre les présidents et leurs Bureaux, vous avez respiré la poussière des archives pour maintenir la mémoire, construire l’histoire. Vous avez vu le ciel s’assombrir un jour, et vous avez vu le soleil se lever un autre. Constamment, fidèlement, le service de la République a occupé votre esprit, mobilisé votre corps, déterminé votre engagement », a déclaré le président de l’Assemblée nationale plein de reconnaissance.

« La plaie a commencé par se cicatriser »

Pour les fonctionnaires, une telle cérémonie est un grand motif de soulagement tant est que la dernière organisation remonte à 2012. « Grâce à la huitième législature, c’est-à-dire au président de l’Assemblée nationale et à son bureau, la plaie a commencé par se cicatriser. À présent que les choses reprennent, monsieur le Président, vous n’avez pas voulu nous laisser en rade; nous qui avions rendu des loyaux services au parlement. Monsieur le Président, vous êtes un homme de conviction qui croit profondément à ce qu’il fait », a témoigné le président de l’Amicale des fonctionnaires retraités de l’Assemblée nationale, Théophile Noutaï, qui a porté la parole de ses collègues.

Au-delà d’une simple réjouissance, un jour de grâces pour ces agents dont la postérité retiendra les noms. « Les traces de vos cinq doigts sont donc à jamais gravées et visibles, dans l’œuvre d’airain qu’est devenue, pour la démocratie béninoise et même au-delà pour l’Afrique, notre parlement », a martelé le président Louis Vlavonou invitant ses « chers amis » à être fiers de leur parcours, de leurs services rendus à la nation. Il leur adresse les remerciements de la nation, ceux de l’Assemblée nationale et leur souhaite une vie de retraite active et épanouie.

Les sept idées d’une retraite épanouie

Si épanouissement il y en aura, ce sera à travers la pratique des sept points clés du conseil que le président Louis Vlavonou a prodigué à ses désormais anciens collaborateurs : faire du bénévolat, trouver une activité professionnelle à la retraite, développer ses relations et ne pas rester seul, faire du sport, se trouver de nouvelles personnes, voyager, continuer à apprendre.

Sur cette dernière idée, l’autorité parlementaire en veut pour preuve le feu père du ministre béninois de l’économie et des finances. « L’exemple de Wadagni Nestor est là : ingénieur statisticien économiste à la retraite, il a retrouvé les bancs de l’université pour s’inscrire en thèse et obtenir son doctorat en mathématiques bien après avoir fait valoir ses droits à une pension de retraite ».

Emmanuel M. LOCONON

À propos laprimeur

Check Also

CHEFFERIE TRADITIONNELLE AU BENIN:Après la constitutionnalisation, la définition du cadre juridique

Le Conseil des ministres, en sa séance du mercredi 11 mai 2022, a décidé de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils