JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
jeudi , janvier 27 2022

Championnat national du Bénin : Gaston Zossou, président de Loto Popo dénonce des manœuvres préjudiciables au football

Gaston Zossou, président de Loto Popo

Le président du club Loto Popo, Gaston ZOSSOU a animé une conférence de presse ce mardi 11 janvier 2022, à Novotel de Cotonou, pour dénoncer les manœuvres arbitrales qui risquent de ternir non seulement, l’image du championnat national, mais aussi football béninois dans sa généralité.

Face aux hommes des médias, le président de Loto Popo s’insurge d’entrée, de savoir que la commission d’arbitrage du Bénin, n’est pas présidé par un ancien arbitre international à la retraite. Et il précise que c’est ce qui se fait du moins dans les pays qui se dote d’un championnat moderne et sérieux. A en croire ses propos, s’il y avait déficit d’anciens arbitres internationaux à la retraite, on pouvait un tout peu camoufler le carnage. Mais, on ne peut pas confier cette direction à des présidents de clubs qui de surcroît, sont des concurrents au sacre national.

Ce qui choque le président de Loto Popo et de tout son staff qui était à ses cotés, c’est quand, des individus viennent le démarcher pour qu’ils trouvent des arrangements avec les arbitres qui doivent siffler leur prochain match. Et quand, ils se sont rendu compte que le président Gaston ZOSSOU n’était pas dans leurs magouilles, ils ont commencé par négocier avec les autres membres de son staff. Le mal qui gangrène le football local est profond, et c’est nul doute ce qui conforte le président de Loto Popo dans sa position, de croire que les fautes d’arbitrages que nous observons dans les différents matchs du championnat national, ne sont pas anodines. Il s’agit bel et bien de match truqué et tronqué par les arbitres. Sinon, comment comprendre que les lourdes fautes d’arbitrages ne sont pas sanctionnées ni par la commission d’arbitrage, ni par la fédération béninoise de football ? Peut-on développer le football local dans ses conditions ? On comprend aisément par ces déballages, pourquoi les clubs béninois ne font pas long chemin dans les coupes africaines de clubs.

Et c’est dans le souci d’assainir non seulement, le milieu du corps arbitrale, mais aussi le football local dans sa globalité qu’intervient les déballages du président Gaston ZOSSOU. Il affirme que son rêve est de voir le football local se débarrasser de tous ces tares, afin de le voir véritablement s’éclore. Car, avec tous les investissements que l’État injecte dans le milieu et tous les efforts consentis de part et d’autres, le football local béninois doit mieux se porter, pour aller chercher des trophées continentaux et faire rêver non seulement les joueurs, mais aussi le peuple, a-t-il conclu avec la ferme conviction.

À propos laprimeur

Check Also

Qatar 2022, belle entame des éliminatoires pour le Bénin

Madagascar 0 – 1 Bénin, avant le coup d’envoi du match, pari improbable. Pourtant les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils