JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
jeudi , janvier 27 2022

Sanction des Etats-Unis via la MCC : le Bénin, souverain, prend acte

Patrice Talon, président de la République du Bénin

Les Etats-Unis ont annoncé, 14 décembre 2021, la réduction de « manière significative » de la part du Bénin dans l’investissement régional prévu par la Millennium Challenge Corporation (MCC). Le Conseil d’Administration avait mis en avant le « déclin des critères d’éligibilité et des principes de gouvernance démocratique » noté au Bénin. Le gouvernement en prend acte tout en insistant sur les principes de souverainement inhérents à chaque Etat.

L’Etat béninois a pris bonne note de la décision du Conseil d’Administration de la MCC. « Nous avons vu le communiqué du gouvernement américain. Le Bénin prend acte », a déclaré le Porte-parole du gouvernement béninois. Wilfried Léandre Houngbédji oppose tout de même son argument à celui des Etats-Unis qui soulignent un recul démocratique pour justifier la réduction de la part du Bénin dans le programme MCC.

« Le Bénin s’emploie ici à construire une démocratie résiliente avec des institutions fortes, avec une justice qui juge autant les soutiens du pouvoir que les opposants. Il n’y a plus de place pour l’impunité. Si cela s’analyse pour certains en déclin démocratique, c’est leur perception des choses », a lâché le secrétaire général adjoint du gouvernement dans ses propos relayés par plusieurs médias locaux.

Parlant des principes de souveraineté d’Etat, Wilfried Léandre Houngbédji, faisant indirectement allusion aux Etats-Unis, donne l’exemple d’un grand pays au monde où, battu aux urnes, le chef de l’Etat sortant, sous prétexte que les élections étaient truquées, avait refusé de partir. « Le Bénin n’a pas dit qu’il y a déficit de démocratie ailleurs, le Bénin n’a pas dit que dans ce pays les pratiques démocratiques sont compromises », a-t-il martelé.

Sur la question de sanction infligée au Bénin à travers la MCC, le porte-parole du gouvernement relativise. « Vous dites qu’ils ont sanctionné le Bénin ! On n’est pas sorti du MCA déjà hein ! On va relativiser les choses. Le troisième MCA que nous portons avec d’autres pays, c’était régional pour intervenir notamment sur la question des infrastructures », a-t-il nuancé. En dehors du Bénin, les trois autres pays à nouveau sélectionnés dans le programme sont le Burkina-Faso, la Côte d’Ivoire et le Niger.

LME

À propos laprimeur

Check Also

Discours sur l’état de la nation : Patrice Talon face aux députés le 29 décembre

Le président béninois, Patrice Talon Le président de la République du Bénin, Patrice Talon sera …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils