JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
mercredi , janvier 26 2022

Littérature – Sortie du livre ‘’Guigo’’ : la verve propulsive de Estelle Carine Fifamè Akpovo

Estelle Carine Fifamè Akpovo, auteure du livre  »Guigo »

La littérature béninoise est enrichie d’un nouvel ouvrage portant la plume de Estelle Carine Fifamè Akpovo. Cette dernière vient de publier son deuxième livre après ‘’Les cicatrices du temps’’, intitulé ‘’Guigo’’ dont le lancement officiel a eu lieu à Cotonou, samedi 11 décembre 2021. Sous-titrée ‘’L’hymne de la proie d’ouragan’’, cette œuvre littéraire éditée par L’Harmattan, en France est une boite à motivation, une invite à percer malgré les vicissitudes de la vie.

C’est l’histoire d’une vie. Pas d’abord celle de l’auteure, mais de chaque lecteur qui se retrouvera à travers les lignes de ‘’Guigo’’. Cette œuvre, Estelle Carine Fifamè Akpovo l’a commise, dit-elle, pour partager avec le monde, notamment les femmes, des choses qui puissent réveiller et apaiser les esprits. Et ces choses, le présentateur de l’ouvrage, Thanguy Agoï, journaliste, a su bien les décrire dans un  style accrochant autant que le livre, un récit inspiré de la vie combative de Fifamè Akpovo. Le chroniqueur littéraire compare les aspects extérieur et intérieur de ‘’Guigo’’, à la beauté d’une femme à la fois belle et vertueuse qui se laisse désirer par le sexe opposé.

L’auteure, selon lui, a été suffisamment inspirée pour offrir aux amoureux des belles lettres 190 pages de célébration victorieuse. « Guigo, c’est le cri de victoire au bout d’une lutte. Quand on crie guigo, on célèbre », a martelé Thanguy Agoï poursuivant que Carine Akpovo a transmis via sa plume, l’expression de la joie, de la paix retrouvée, de la quiétude retrouvée, de la tranquillité, mais surtout de l’harmonie intérieure retrouvée après une série de tempêtes, de perturbations, de péripéties.

La mort, cette réalité immuable, l’auteure, dans une approche philosophique et spirituelle pense que ce monde de l’au-delà serait beaucoup mieux que ce que l’on vit ici-bas où tout n’est que vanité. Elle va donc décortiquer dans un style soutenu et accrocheur, les thèmes de l’amour, la vérité, la persévérance dans la vie, sans omettre d’inciter le lecteur à se découvrir, suivre le chemin qui est le sien guidé par l’énergie suprême, se départir du matériel et s’engager avec volonté pour atteindre le plein bonheur. « Ce livre retrace un peu les vicissitudes de la vie telles que vécues par son auteure. Elle rêve d’une vie modeste, tranquille, mais ce sont les échecs et les humiliations qui deviennent son lot quotidien », apprécie Thanguy Agoï.

Mais quoique dévasté par la haine, la jalousie, chacun a droit de se relever. C’est ce qu’enseigne Fifamè Akpovo proposant au fil des pages, le cheminement à sept étapes pour apprendre à pardonner après avoir été offensé ou déçu. Elle plonge sa plume inspirée, dans le vaste champ du développement personnel pour livrer au lecteur le secret de la vie, celui de la foi inébranlable en soi. Un livre, deux parties, chacune d’elles scindée en deux chapitres, qui fait la différence grâce à sa qualité. Estelle Carine Fifamè Akpovo a su se démarquer de la masse d’écrivaillons avec un style suffisamment poli, qu’elle rend toutefois accessible. Sa singularité selon le présentateur est sa capacité à créer des expressions qu’elle prend le soin d’expliquer. « Non seulement, elle partage sa vie, mais elle nous aide à comprendre français », a commenté Thanguy Agoï.

La preuve, si elle a pu être acceptée par cette prestigieuse maison d’éditions, ‘’L’Harmattan’’, c’est que le contenu vaut la peine d’être valorisé. Le parrain de l’événement, l’ancien ministre de la culture Soumanou Toléba, a d’ailleurs reconnu la qualité d’un ouvrage pondu par une ancienne étudiante devenue Ingénieure Agronome et Gestionnaire de projets, brillante et courtoise, qu’il avait encadrée à la Faculté des sciences agronomiques de l’université d’Abomey-Calavi.

A l’occasion du lancement, des collègues agronomes et des anciens camarades de la native d’Avrankou en service au ministère de l’agriculture et de la pêche, ont fait d’élogieux témoignages sur la persévérante Carine, 38 ans, dont le chef-d’œuvre mérite d’être consommé sans modération. ‘’Guigo’’ est disponible autant en version numérique, papier qu’audio, au prix de 11 mille FCFA. Publiée le 21 mai 2021, l’œuvre est déjà disponible sur la plateforme de ‘’L’Harmattan’’ et dans les librairies.

Emmanuel M. LOCONON

Suivez ci-dessous la présentation complète de Thanguy Agoï

À propos laprimeur

Check Also

Bénin – Fête de vodun dans le Plateau : Sego Christiano Sèyètin fête aux côtés des rois d’Adja-Ouèrè et de Pobè en présence des afro descendants

Le ministre des affaires étrangères de la cour royale d’Adja-Ouèrè Sego Christiano Sèyètin a célébré …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils