JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
mercredi , janvier 26 2022

Procès Madougou : espérant sa libération, Houndété fait une prière à Dieu en direction de la Cour

Éric Houndété et Reckya Madougou, à l’occasion du dépôt de candidature pour la présidentielle d’avril 2021

Le procès de l’ex ministre béninoise de la justice, Reckya Madougou accusée de financement de terrorisme a été ouvert dans la matinée de ce vendredi 10 décembre 2021. Éric Houndété exprime son soutien à l’ancienne garde des sceaux et implore t’intervention de Dieu pour un procès équitable.

Reckya Madougou jugée ce vendredi par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme, Criet. Elle est poursuivie pour un présumé financement de terrorisme. Des faits qui lui ont été reprochés dans l’effervescence de l’élection présidentielle d’avril 2021 où elle s’était présentée comme candidate du parti de l’opposition ‘’Les Démocrates’’ dont le dossier a finalement été rejeté.

En prélude à son procès, le président des Démocrates, Éric Houndété nourrit l’espoir de retrouver libre son alliée politique incarcérée depuis mars 2021. « En ce jour où nous espérons ta libération au terme de ce procès, j’invoque le puissant nom de Dieu, le plus grand juge de toucher les cœurs des membres de la Cour et de leur ouvrir les yeux afin qu’enfin ils disent le droit », a prié l’ancien vice-président de l’Assemblée nationale.

Faisant allusion à l’issue du procès du professeur Joël Aïvo, condamné à 10 ans de prison ferme et 45 millions d’amende pour blanchiment de capitaux et complot contre l’autorité de l’État, Éric Houndété estime que certes, « il y a des raisons de céder au défaitisme et à  la fatalité. Mais rien ne vaut le combat et le combat juste. Je te (Reckya Madougou, Ndlr) sais capable de grandeur et de courage », se rassure-t-il, saluant le collège de la dizaine d’avocats en charge de la défense de l’inculpée et ses co-accusés.

Le procès est actuellement en cours à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme à Porto-Novo, capitale du Bénin. Le débat y est houleux.

Emmanuel M. LOCONON

À propos laprimeur

Check Also

Corruption : la CPD, nouveau dispositif de lutte au Bénin

Au titre des mesures normatives prises en conseil des ministres le mercredi 19 janvier 2022, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils