JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
mercredi , janvier 26 2022

Reckya Madougou jugée vendredi : Joël Aïvo lui parle d’un beau et difficile défi

Prof. Joël Aïvo et l’ex ministre Reckya Madougou

Reckya Madougou, l’opposante béninoise et candidate du parti ‘’Les Démocrates’’ recalée à l’élection présidentielle d’avril 2021 sera jugée, vendredi 10 décembre à la Criet. A la veille du procès, le professeur Joël Aïvo apporte son soutien moral à l’ancienne ministre avec qui il dit partager le même défi.

Tout comme Joël Aïvo le mardi dernier, Reckya Madougou pourrait être fixée sur son sort ce vendredi. Depuis sa cellule, l’universitaire condamné à 10 ans de prison ferme et 45 millions d’amende, témoigne sa proximité à sa « chère sœur ». Dans un message posté sur sa page Facebook, jeudi soir, le professeur Aïvo rappelle à l’ancienne garde des sceaux, d’où ils viennent et où ils vont.

« Nous étions là pour perpétuer l’histoire de notre pays et son héritage démocratique. Nous étions là pour tenter vaille que vaille de préserver ce que nos anciens ont construit pour le transmettre à ceux qui nous suivront demain », a scandé le constitutionnaliste avant de poursuivre s’adressant  à Reckya Madougou: « Ignorais-tu que ce beau défi serait difficile ? Non. Ça devait être difficile. Sinon, n’importe qui le ferait. C’est la difficulté qui en fait le prix. »

Pour le juriste, lui aussi candidat recalé à la dernière élection présidentielle, il n’y a pas de panique. « Non, tu n’es pas en train de perdre pied, c’est la terre qui tremble », a-t-il déclaré à l’endroit de l’ex ministre de Boni Yayi poursuivie devant la Cour des infractions économiques et du terrorisme, Criet, pour ‘’financement de terrorisme’’.

En détention à la prison civile d’Akpro-Missérété depuis mars 2021, Reckya Madougou sera défendue par un collège d’une dizaine d’avocats dont notamment l’ancien bâtonnier Robert Dossou, Me Renaud Agbodjo, Me Nadine Sakponou, Me Théodore Zinflou, Me Victorien Fadé et Me Antoine Vey.

Emmanuel M. LOCONON

À propos laprimeur

Check Also

Corruption : la CPD, nouveau dispositif de lutte au Bénin

Au titre des mesures normatives prises en conseil des ministres le mercredi 19 janvier 2022, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils