JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
jeudi , janvier 27 2022

« Au Bénin, nulle place au terrorisme et à ses adeptes ! », le Parlement béninois condamne

James William Gbaguidi, porte-parole de l’Assemblée nationale du Bénin @AN

Suite aux attaques présumées terroristes subies par les forces armées béninoises dans les départements de l’Alibori et de l’Atacora, les 30 novembre et 1er décembre 2021, l’Assemblée nationale du Bénin a réagi.

A travers un communiqué de presse, le Porte-parole du Parlement, James-William Gbaguidi a fustigé cette « lâche agression » ayant engendré des morts et huit autres blessés dans le rang des militaires. « La première fois lorsqu’une patrouille de l’armée de terre a affronté des présumés djihadistes dans la matinée du mardi 30 novembre 2021 dans le lit du fleuve Mékrou, affrontement au cours duquel un individu suspect a été abattu. La deuxième fois, lorsque dans la nuit du 1er au 02 décembre 2021, la base militaire avancée de la région de Porga, a été attaquée. Deux des vaillants soldats de notre armée, le Lieutenant Calvin N’dah et le Sergent-chef Labo Bani, ont perdu la vie », a fait état le porte-parole du Palais des gouverneurs.

Face à une telle situation douloureuse, rappelle James-William Gbaguidi,  le Bureau et la Conférence des Présidents se sont réunis en urgence. A cet effet, « l’Assemblée nationale condamne fermement ces viles attaques et se tient sans réserve aux côtés des forces de défense et de sécurité ainsi que des paisibles populations civiles dans toutes les régions du Bénin ». Pour sa part, le président Louis Vlavonou a présenté ses condoléances les plus attristées aux familles des illustres disparus tombés au champ d’honneur et souhaité prompt rétablissement aux blessés. Il a réitéré l’engagement de son institution à mener avec le gouvernement du président Patrice Talon, une lutte implacable contre l’extrémisme violent.

« Au Bénin, nulle place au terrorisme et à ses adeptes ! », a déclaré le porte-parole de l’Assemblée nationale, faisant part de l’appel du pouvoir législatif à une procédure judiciaire diligente et à une sanction exemplaire à l’encontre des auteurs de ces actes. Par ailleurs, les citoyens, quelles que soient leurs obédiences politiques, religieuses ou sociales, sont invités à dénoncer systématiquement aux forces de défense et de sécurité, les mouvements ou attitudes suspects mais aussi en se refusant à adhérer à toute idéologie prônant l’intolérance et la violence. Ce qui dénote de la manifestation de leur attachement à la paix, a insisté James-William Gbaguidi face aux journalistes, vendredi 3 décembre 2021.

LME

À propos laprimeur

Check Also

Corruption : la CPD, nouveau dispositif de lutte au Bénin

Au titre des mesures normatives prises en conseil des ministres le mercredi 19 janvier 2022, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils