JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
jeudi , janvier 27 2022

Transport urbain à Cotonou : le ministre Akotègnon demande au préfet Orounla de suspendre son arrêté réorganisateur

Alain Orounla, préfet du Littoral

A Cotonou, depuis lundi dernier, les  minibus communément appelés ‘’Tôkpa-Tôkpa’’ ne circulent plus librement comme d’habitude. Raison, une restriction leur a été faite par le préfet Alain Orounla dont l’arrêté devra être à présent suspendu sur demande du ministre Raphaël Akotègnon.

Les usagers de Cotonou et conducteurs de minibus et taxis jubilent. Le trafic routier reprend en effet comme à l’accoutumée après quatre jours d’application de l’arrêté préfectoral portant réorganisation du transport urbain dans la capitale économique.

A travers un message radio « très urgent », non daté, le ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale a intimé l’ordre au préfet Alain Orounla de reconsidérer son arrêté limitant le champ de circulation des véhicules de transport à Cotonou.  

Ledit arrêté, a constaté le Ministre, serait à la base des « énormes difficultés » rencontrées par les usagers de Dantokpa. D’où sa demande faite à l’autorité préfectorale de « rapporter cet acte sans délai à travers tous les canaux grands publics» de communication de sorte à permettre à nouveau la libre circulation des personnes et des biens. Par ailleurs, le préfet du département du Littoral, Alain Orounla est désormais interdit de prendre toute sorte d’arrêté jusqu’à nouvel ordre.

La décision de réorganisation du transport urbain à Cotonou était motivée, selon le Préfet, par sa vision de fluidifier la circulation routière au sein de la ville vitrine du Bénin. « Nous avons décidé de réorganiser la filière non seulement pour répondre aux exigences de la loi qui a mis en place un cadre équitable, mais également pour mettre de l’ordre dans la circulation », avait-il justifié. Mais son décret devra être désormais abrogé sous ordre hiérarchique.

Emmanuel M. LOCONON

À propos laprimeur

Check Also

Corruption : la CPD, nouveau dispositif de lutte au Bénin

Au titre des mesures normatives prises en conseil des ministres le mercredi 19 janvier 2022, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils