JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
lundi , décembre 6 2021

Bénin – Candidature au CEP : des parents d’élèves impitoyablement rançonnés. Les directeurs mis en garde

Salimane Karimou, ministre des enseignements maternel et primaire

Des directeurs d’école primaire, privée comme publique du Bénin, perçoivent plus qu’il n’en faut, chez les parents d’élèves dans le cadre de la constitution de leurs dossiers de candidature au certificat d’études primaires (CEP). Informé, le ministre de tutelle appelle les parents à la vigilance et met en garde les auteurs de ces rançonnements préjudiciables aux efforts du gouvernement.

Dans les écoles primaires, tant du public que du privé, des parents d’élèves sont « impitoyablement » rançonnés. Le ministre des enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou a été plusieurs fois mis au courant d’une telle pratique contraire à « l’éthique » et à « la morale professionnelle ». Elle consiste de la part de certains directeurs à fixer «de façon fantaisiste et selon leurs caprices, les frais de constitution des dossiers de candidature au certificat d’études primaires (CEP) allant de trois mille (3000) jusqu’à concurrence de dix mille (10.000) FCFA ».

Alors que, conformément à la note de service n°2667/MEMP/DC/SGM/SP du 06 novembre 2017, les frais totaux de constitution de dossiers s’élèvent à 1500 FCFA, à raison de 200F consacrés aux relevés de notes, 500F destinés à l’inscription et 800F employés pour l’établissement de la carte scolaire. Rappelant à travers un communiqué en date Porto-Novo, le 24 novembre 2021, l’autorité ministérielle a martelé que sous quelques prétextes que ce soit, il est par ailleurs inadmissible de vouloir greffer le moment des examens blancs à caractère facultatif, non obligatoire sur le montant de constitution des dossiers de candidature au CEP.

Selon le ministre Salimane Karimou, le rançonnement en cours met en péril les efforts consentis par le gouvernement pour amoindrir les charges des parents d’élèves. Aussi demande-t-il aux responsables hiérarchiques à chaque niveau du système éducatif à suivre le processus de constitution des dossiers dans les écoles afin de mettre fin à toutes velléités contraires aux textes en vigueur, insiste la note. « J’invite par la même occasion les parents d’élèves victimes de ces pratiques à dénoncer les dérives enregistrées dans ce cadre, avec indication de l’identité complète des auteurs », a lancé le membre du gouvernement.

Emmanuel M. LOCONON

À propos laprimeur

Check Also

En 1ère A, il enceinte son professeur d’espagnol. Le proviseur prend une décision

Au Cameroun, un élève de la classe de 1ère A4 aurait enceinté son enseignante de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils