JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
jeudi , janvier 27 2022

Bénin – Renaissance de la CBDH : des travaux d’expertise internationale en vue

Michel Forst reçu par le président Joseph Djogbénou

Au cabinet du président de la Cour constitutionnelle, vendredi 19 novembre 2021, le Secrétaire général de l’Association francophone des Commissions nationales des droits de l’Homme, Michel Forst a annoncé au professeur Joseph Djogbénou, les travaux d’expertise en vue pour redorer le blason de la CBDH.

Faire renaitre la Commission béninoise des droits de l’Homme (CBDH). Le sujet préoccupe à plus d’un titre l’Association francophone des Commissions nationales des droits de l’Homme. Son Secrétaire général, Michel Forst en a évoqué avec le président Joseph Djogbénou ce vendredi. Compte tenu du rôle clé que joue la Commission nationale des droits de l’Homme en période électoral notamment, des réflexions sont en cours pour mieux l’outiller à cet effet.

En effet, l’Association francophone des Commissions nationales des droits de l’Homme voudrait accompagner la renaissance de la CBDH. Il sera question principalement pour les experts des Nations-Unies, d’interroger la Commission pour savoir si la loi qui la refonde est conforme aux exigences des principes de Paris.

« On va vérifier également si toutes les exigences des principes de Paris sont remplies par la Commission. Et à l’issue de ce travail, elle sera, on l’espère, accréditée de nouveau aux Nations-Unies et pourra ensuite prendre sa place dans le concert des nations pour expliquer la manière dont le Bénin peut encore progresser sur la voie de l’état de droit dans plusieurs domaines», a projeté Michel Forst déjà dès la semaine prochaine.

A l’issue du tête-à-tête avec le président Djogbénou, le Secrétaire général de l’Association francophone des Commissions nationales des droits de l’Homme, accompagné du président de la Commission béninoise des droits de l’Homme, Isidore Clément Capo-Chichi, se dit frappé par l’engagement de son hôte et sa parfaite connaissance du dossier.

Il attend du Président de la Haute juridiction qu’il joue sa partition à travers son assistance, son plaidoyer auprès du gouvernement, afin que la Commission bénéficie des moyens et des ressources qui lui permettent d’exercer en toute indépendance ses prérogatives.

Emmanuel M. LOCONON

À propos laprimeur

Check Also

Corruption : la CPD, nouveau dispositif de lutte au Bénin

Au titre des mesures normatives prises en conseil des ministres le mercredi 19 janvier 2022, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils