JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
mardi , décembre 7 2021

Mono – 3è édition du stage de Capoeira : Mamoudou Fassassi pour la promotion de l’art martial afro-Brésilien

La troisième édition du stage de Capoeira s’est déroulée dans la maison medeiros dans au quartier Zomaï, à Agoué, le Samedi 13 novembre 2021. Une activité qui a été organisée par Mestre Mamoudou Fassassi et le Professeur Julien Djivo. Cette séance a été un succès grâce à la détermination et à la sensibilisation faite par Ikililou Aminou, président de l’Association Capoeira du Mono.

L’Association de Capoeira a été mise en place par la communauté d’Agoué à laquelle appartient Mestre Mamoudou Fassassi depuis deux ans. L’objectif est de promouvoir cet art martial ancestral. En tant qu’une ville historique du Bénin, Agoué a vu  les premiers missionnaires venir pour la toute première fois au Dahomey, actuel Bénin. Et tout comme Ouidah, Agoué avait porté les quais qui servaient de pont aux navires négriers.

Dans cette région située au sud-est du Bénin, la route de l’esclavage et la maison Zomaï qui avaient servi à l’esclavage. C’est la ville de naissance du Premier Maître Africain dit Mestre Mamoudou Fassassi. Il est donc indispensable de contribuer au renforcement de l’éducation de la jeunesse d’Agoué à travers cet art ancestral. C’est pourquoi l’homme n’entend toujours pas baisser la garde. Sensibiliser cette jeunesse et la conscientiser sur l’importance de la scolarisation et de son avenir, tels sont les objectifs visés.

Le sport étant un facteur indispensable pour le renforcement et l’équilibre, la vision est de mettre la pratique du sport dans le quotidien des jeunes. La Capoeira est la discipline prisée, un art martial Afro-brésilien créé par les ancêtres déportés au temps de l’esclavage. Aujourd’hui, cette discipline est reconnue par l’Unesco comme Patrimoine Immatériel Culturel de l’Humanité. Elle peut prendre la forme d’une danse, d’un sport, d’un art, d’un folklore. La particularité de cet art martial est  qu’il valorise l’histoire vécue par les ancêtres déportés au Brésil.

Selon le premier Mestre Africain Mamoudou Fassassi, le projet Capoeira pour la jeunesse, réalisé en novembre 2020 par l’Association Capoeira Bénin et soutenu par le Fond National de Développement des Activités de Jeunesse de Sport et de Loisirs (FNDAJSL) est dans la même vision que le stage du samedi 13 novembre dernier.

Rappelons que la journée de conscience noire aura lieu à Cotonou le  20 novembre prochain  et le 21 novembre à Bohicon.

À propos laprimeur

Check Also

« Au Bénin, nulle place au terrorisme et à ses adeptes ! », le Parlement béninois condamne

James William Gbaguidi, porte-parole de l’Assemblée nationale du Bénin @AN Suite aux attaques présumées terroristes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils