JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
mardi , décembre 7 2021

Thèse sur la sorcellerie : Florent E. Hessou dans une approche de déconstruction

Dr. Florent Eustache Hessou après la soutenance de sa thèse

Florent Eustache Hessou est désormais docteur en sociologie anthropologie de développement à l’UAC. Le journaliste culturel béninois a soutenu sa thèse, mercredi 10 novembre 2021 sur la sorcellerie.

« Représentations   sociales de  la sorcellerie (AZE) chez les fon du Sud-Bénin ». Les travaux de recherches de l’impétrant ont gravité autour de ce thème qui a suscité au sein de l’opinion publique de vives réactions. Des réactions qui se justifieraient par ce que l’animateur culturel a lui-même souligné dans sa thèse : « Les  gens ont tellement peur de la sorcellerie ». En réalité, Florent Eustache Hessou est dans une approche sociologique de ce phénomène. Sa démarche en tant que socio-anthropologue est de « désacraliser » et de « déconstruire » la sorcellerie,  « pour lui donner une nouvelle orientation scientifique afin que les gens arrêtent d’en avoir peur », a-t-il expliqué lors de sa soutenance.

Pour le sociologue, la sorcellerie,   c’est une connaissance, un savoir,  une super intelligence. C’est  la capacité que chacun a, analyse-t-il, à  performer dans quelque chose. « Lorsque quelqu’un est devenu performant dans quelque chose, on peut changer les paramètres et l’appeler sorcier ». A partir de ce moment-là, il faudra entendre la sorcellerie  comme étant « la super intelligence des africains qui font le développement et non les africains qui se transforment en oiseaux et qui tuent », a soutenu l’impétrant qui, répondant plus tard aux rumeurs, a précisé ne pas être un sorcier.

Ce travail pertinent et original réalisé sous la direction du Professeur Dodji Amouzouvi et présenté devant un jury international lui a valu une mention très honorable avec les félicitations du jury. Florent Eustache Hessou est donc désormais élevé au grade de Docteur en sociologie anthropologie de  développement de l’Université d’Abomey-Calavi. Il soutient que « la sorcellerie est une mine de connaissances qui doit être valorisée ».

Emmanuel M. LOCONON

À propos laprimeur

Check Also

Bénin : un étudiant de l’Ena-UAC et complices poursuivis pour fraude et corruption

Au Bénin, un étudiant de l’Ecole nationale d’administration (Ena-UAC) est en prison. Il est accusé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils