JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
mardi , décembre 7 2021

Recul des tracasseries policières au Bénin : les compliments d’une députée camerounaise

L’He. Brigitte Emabot reçue au cabinet du président Louis Vlavonou @AN

Au cabinet du président Louis Vlavonou ce mardi 2 novembre 2021, Brigitte Emabot, députée camerounaise et présidente du Groupe parlementaire d’amitié Cameroun-Bénin a félicité le Bénin pour ses efforts dans la réduction des tracasseries policières sur ses routes.

Au Bénin, les  rançonnements policiers régressent. Reçues au cabinet du président de l’Assemblée nationale béninoise, la députée camerounaise Brigitte Emabot et sa délégation ont reconnu ce fait. Marqués par la quasi absence de tracasseries policières sur les voies, les hôtes de Louis Vlavonou n’ont pas hésité à savoir les raisons de ce changement.

« Nous lui avons posé la question de savoir pourquoi on ne voit pas la police au niveau de tous les carrefours comme partout ailleurs. Il nous a dit que, à cause de ce que le Bénin n’a pas de ressources minières, ils ont compris qu’il faut combattre la corruption pour permettre aux devises de se multiplier. Et c’est ce qui a été fait », a apprécié la députée.  Le président de l’Assemblée nationale du Bénin se dit quant à lui particulièrement satisfait des compliments de ses hôtes.

Accompagnée de plusieurs autres de ses collègues députés du Cameroun, la parlementaire s’est notamment rendue chez la première autorité de l’Assemblée nationale du Bénin pour discuter des sujets d’intérêts communs. « Nous avons échangé sur des questions liées à la décentralisation, l’économie, le libre-échange inter pays et bien d’autres sujets d’intérêts pour nos deux nations sœurs », a confié le président Louis Vlavonou. « Nous avons surtout pris l’exemple des femmes dynamiques du Bénin appelées Nanan Benz. Cela nous a édifiés », a ajouté l’honorable Brigitte Emabot, présidente de l’Association internationale des parlementaires pour la paix (AIPP) au Cameroun.

LME

À propos laprimeur

Check Also

« Au Bénin, nulle place au terrorisme et à ses adeptes ! », le Parlement béninois condamne

James William Gbaguidi, porte-parole de l’Assemblée nationale du Bénin @AN Suite aux attaques présumées terroristes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils