JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
jeudi , octobre 21 2021

« Il a descendu mon pantalon et m’a sodomisé », raconte le vitrier violé par un militaire

Au Bénin, dans la commune d’Abomey-Calavi, un jeune homme a été victime de viol et de sodomie. Le mis en cause, un militaire, est sous mandat de dépôt depuis ce mardi 28 septembre 2021.

Présenté au procureur, le soldat de première classe n’a pas reconnu les faits qui lui sont reprochés. Mais la victime, un apprenti vitrier, relate dans les colonnes du quotidien Le Potentiel que le militaire lui aurait d’abord appliqué une fellation avant de le pénétrer ensuite par son séant. « Il a introduit ma verge dans sa bouche pour la sucer. Ensuite, il a descendu mon pantalon et m’a sodomisé », raconte le jeune homme E.H.

Selon les recoupements du média, la scène s’est produite dans la vitrerie où la victime est en apprentissage. Le militaire de 1er Bataillon de Transmission d’Abomey-Calavi aurait excité par ses attouchements, le sexe de l’apprenti qui était avec son frère en ce moment. By force, il aurait sodomisé le jeune homme de 21 ans. « Quand il a fini son forfait, il a éjaculé par terre et ma relâché », a ajouté la victime dont le frère a été entre temps chassé.

Cependant la version du militaire Isidore Sognon est tout autre. S’il reconnait avoir touché par amusement la partie génitale en érection d’un des vitriers, il n’approuve pas les faits de viol et de sodomie dont on l’accuse. Dans sa version des faits, il explique: « l’un d’eux s’est opposé et a voulu me filmer. Pour l’en empêcher, je lui ai donné une gifle avant de quitter les lieux ».

Alors que sa moto a eu une panne pendant qu’il cherchait à se soustraire, le militaire dit avoir été rattrapé et séquestré par les jeunes soutenus par une foule. Alertée, la police est venue le récupérer. Il a comparu devant le procureur et déféré en prison. Poursuivi pour attentat à la pudeur, il risque trois (03) mois à deux (02) ans de prison et une amende de cinquante mille (50.000) à deux cent cinquante mille (250.000) francs CFA.

Ce cas de présumé viol vient s’ajouter aux nombreux cas enregistrés ces derniers jours dans la commune d’Abomey-Calavi notamment. La particularité de celui-ci est le fait d’impliquer deux hommes.

À propos laprimeur

Check Also

A Azowlissè, ils ont dépouillé la caisse de la Vierge Marie

Un cambrioleur louchant par la porte @verisure.fr Au Bénin, l’église catholique Sainte Thérèse de l’Enfant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils