JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
mardi , septembre 21 2021

Le français, c’est fou ! Découvrez ces mots masculins qui se féminisent au pluriel

Vous avez beau avaler votre Bescherelle, il y a toujours en français ce piège inattendu. A l’image de ces trois mots qui au pluriel, deviennent féminins. Une trahison grammaticale. Heureusement que vous, prévenus ne vous laisserez plus avoir.

Amour, délice et orgue : ce sont eux, des mots masculins au singulier et féminins au pluriel. Une particularité assez étonnante.

Il s’agit des mots amour, délice et orgue.

Exemples :

  • amour

Il cherche le parfait amour (masculin singulier)

Il retourne à ses anciennes amours (féminin pluriel)

  • délice

Cette chanson, un délice.

Ces chansons, des délices infinies.

  • Orgue

Cas un peu plus compliqué. Il devient féminin au pluriel, mais uniquement lorsqu’il s’agit du seul et même instrument de musique. Lorsqu’il y en a plusieurs, il faut le laisser au masculin.

Les majestueuses orgues de la cathédrale.

Endroit plein d’orgues brillants laissant le visiteur ébahi.

Les origines de la bizarrerie

Le genre des mots n’est pas toujours aussi strict qu’il y paraît. Certains mots changent de genre au cours du temps. C’est ce qui s’est passé avec ces mots. La forme au singulier étant la plus utilisée, son genre a été modifié, mais pas la forme au pluriel.

En général, la raison est que le genre initial en latin était au masculin, mais que l’usage du mot l’a rendu au féminin. Parfois comme délice, le mot au pluriel vient d’une autre racine latine. La correction a ensuite été faite uniquement sur l’un des deux genres.

L’imbroglio

Pour « amour », les poètes ont pris l’habitude de le mettre au féminin. C’est pourquoi on va le retrouver au féminin, même au singulier, dans certaines poésies. Par contre au pluriel, dès que le mot désigne une représentation de Dieu en peinture ou en sculpture, il faut le laisser au masculin.

Lorsque « amour » est employé avec un sujet comme « un de, un des, le plus beau des », l’usage est de garder le masculin pour éviter des accords étranges.

À propos laprimeur

Check Also

Allocations universitaires retardées: le gouvernement renvoie la balle dans le camp des universités

Wilfried Léandre Houngbédji, porte-parole du gouvernement béninois @Autre Presse DR Déjà la fin de l’année …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils