JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
mardi , septembre 21 2021

Bénin – Parakou : Abattage des animaux, le projet social le plus aimé de tous les maires

Parakou, la puissante et unique municipalité à statut particulier dans le septentrion. Une ville aimée de tous. Ville avec pleines de potentialités mais que trahissent les différents dirigeants que la décentralisation a su offrir aux populations. Les maires successifs ne se sont entendus en effet que pour exceller dans l’exécution d’un et un seul et même projet de société. L’abatage des animaux en divagation.

2003, mois de mars. Le Bénin voit prendre place la décentralisation dont les prémices ont été émises à la conférence des forces vives de février 1990. La nouvelle ère est nourrie de grands espoirs. Pourtant dès la première mandature les populations parakoises vont déchanter. Guéguerres incessantes de l’élite politique locale, exubérance outrancière des nouveaux petits patrons locaux, beaucoup de bruits pour pas grande chose sauf que…

LIRE AUSSI Opération d’abattage systématique des animaux errants à Parakou

Il y a de toutes les promesses une qui va connaitre un début de concrétisation. Un engagement sans fléchir de la part de la municipalité. Il s’agit de la promesse de punir jusqu’à assécher la moelle épinière de quiconque oserait continuer pas laisser divaguer sa bête. Les éleveurs de petits caprins qui habitués à laisser prêtre leurs bêtes domestiques au quartier et parfois dans la marmite du voisin, et Dieu sait qu’il y en a toujours été ainsi, se sont vus verbalisés par la police. Une police souvent utilisée pour arracher à la rue, moutons, cabris et autres animaux que Dieu n’a pas assez éduqués pour rester chez son propriétaire.

De Rachidi Gbadamassi à Inoussa Chabi Zimé, en passant par les maires de quelques jours, quelques mois et quelques brèves années, le respect scrupuleux de cette promesse électorale a toujours été spectaculaire. Les fils et filles de Parakou doivent être si fiers de voir enfin des politiques qui honorent leurs engagements. Et pour ajouter une touche ‘’Malboro’’, cowboy à la mise en scène hilarante, les populations elles-mêmes semblent s’abonner au spectacle.

LIRE AUSSI Bénin – Immigration : une annexe de la DEI bientôt à Parakou

Au lieu d’attacher à deux tours, les petits caprins pour qu’enfin les élus municipaux dépossédés de leur chantier fertile pensent autres promesses, non. Moutons et cabris vont continuer à disputer les trottoirs avec les usagers. Quoi de plus normal que d’imaginer un jour, Inoussa Chabi Zimé maire de Parakou en tenue Cowboy, deux pistolets en main chassant les bêtes en divagation. Ce ne sera que le clou d’un spectacle, où l’acteur du film est le maire, les méchants la population et les bêtes qui divaguent.

À propos laprimeur

Check Also

Emmanuel Hounnoussa, consul honoraire du Bénin:«La politique ne doit pas faire de nous des ennemis…»

Des messages de paix pour un climat apaisé en période électorale. A la veille de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils