JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
mardi , septembre 21 2021

Bénin – Cas de viol sur mineures : Abomey-Calavi, commune championne

Manifestations contre les violences faites aux femmes et aux filles, Calvif, JMF 2020 @LME/La Primeur

Le phénomène semble prendre de l’ampleur un peu partout si l’on s’en tient aux cas évoqués ou dénoncés ci et là. Dans cette dynamique qui semble générale, la commune d’Abomey-Calavi s’illustre de la pire des manières. Le centre de promotion sociale et du service social du tribunal de la commune a publié des chiffres hallucinants sur la période du premier semestre de 2021, 1er janvier -31 juillet : 21 cas de viol enregistrés.

LIRE AUSSI Benin – Abomey-Calavi, un présumé violeur placé sous mandat de dépôt

Les statistiques sont inquiétantes et ne cessent de monter en flèche. Chose encore surréaliste, les 26 cas de viol enregistrés par le centre de promotion sociale et du service social du tribunal d’Abomey-Calavi concernent des filles mineures. 26 viols dans ce semestre et le décompte pourrait être encore plus lourd dans le dernier semestre. En ce seul mois d’août qui s’est achevé, le même centre a communiqué 5 cas de viols. Des chiffres rendus publics à l’occasion de la session extraordinaire du Comité communal de protection de l’enfant tenue le 2 septembre 2021.

Cette flambée des cas de viol sur mineures n’a pas laissé indifférentes les autorités compétentes. Au cours d’une session, la ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance, le préfet de l’Atlantique, le Maire d’Abomey-Calavi ainsi que les responsables religieux ont pris plusieurs résolutions et engagements. Entre autres :

  • faire des communications régulières sur les cas de viol sanctionnés par le tribunal et les peines infligées aux coupables ;
  • faire des communications d’enfants à enfants dans tous les cercles sociaux pour s’assurer que le message passe sans biais et en langues au besoin ;
  •   rapprocher les centres de dénonciation et mettre tous les mécanismes qu’il faut pour la protection des victimes qui viennent dénoncer ;
  • augmenter les CSP au sein de la commune ;
  • la prise en charge effective des victimes après procès
  • bannir les mariages forcés dans certaines cultures
  • trouver un cadre outre que la prison pour recevoir les enfants, auteurs de viol pour mieux les socialiser.

Jean-Claude HOUESSOU (Stag)

LIRE AUSSI VIOLENCE A L’EGARD DES FEMMES : Le non unanime de l’Ong Calvif et ses partenaires

À propos laprimeur

Check Also

«Les véritables maîtres ne croient jamais avoir atteint la maitrise…». Louis Vlavonou

Louis Vlavonou sur le terrain ce jeudi 3 août 2021/ Formation des éléments du Groupement …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils