JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
jeudi , octobre 21 2021

Soudan du Sud : la société civile exige la démission du président et de son vice-président

Riek Machar (à gauche) et Salva Kir (à droite), @Getty Images

La société civile Sud-Soudanaise est exaspérée par la gestion calamiteuse du président Salva Kiir et de son rival vice-président Riek Machar. Elle a lancé à la population un appel à manifestation pour ce lundi 30 août 2021.

Selon la Banque mondiale, 82% de la population Sud-Soudanaise vit sous le seuil de la pauvreté. Plusieurs organisations appellent les populations à manifester pour exiger le départ de Salva Kiir et de Riek Machar. Elles les accusent  d’avoir plongé le pays dans le chaos et demandent leur démission.

LIRE AUSSI Soudan : Omar el-Béchir bientôt à la CPI

En effet, depuis son accession à la souveraineté internationale le 09 juillet 2011, le Soudan-Sud est frappé par une morosité économique avec pour précédents l’instabilité dans le pays, l’insécurité, mais surtout les difficiles rapports entre le Président Salva Kiir et son vice-président Riek Machar.

« Quand ils gouvernent ensemble, rien ne bouge ! Ils se sont d’accord sur rien. Et quand ils ne sont pas ensemble, ils se battent et sont responsables des souffrances, de destructions et de nombreux décès civils », s’est plaint Rajab Mohandis de la coalition du peuple pour l’action civile dans des propos rapportés par RFI. Cette déclaration traduit de façon éloquente comment la rivalité entre ces deux figures politiques paralyse le pays.

Des accords de paix sont signés pour remédier à cette mauvaise collaboration entre ces deux figures du pays. Mais chaque fois, leurs termes sont oubliés par les deux hommes. Le dernier accord de paix en date signé en 2018 n’est pas encore totalement effectif.

LIRE AUSSI Le nucléaire en Afrique, tout ce qu’il faut savoir

Les membres de la société civile composée d’un ensemble d’universitaires, d’avocats, de groupement de femmes et de jeunes dénoncent l’attitude des dirigeants qui selon eux font passer leurs intérêts personnels avant ceux du pays. « De nombreux Sud-Soudanais pourraient diriger le pays mieux qu’eux. Il est temps de changer » ont-ils déclaré.

Jean-Claude HOUESSOU (Stag)

À propos laprimeur

Check Also

Royaume-Uni : des éleveurs de porcs manifestent contre la pénurie de bouchers

Au Royaume-Uni, des éleveurs de porcs ont manifesté  lundi dernier pour exiger le recrutement de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils