JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
mardi , septembre 21 2021

Allocations universitaires retardées: le gouvernement renvoie la balle dans le camp des universités

Wilfried Léandre Houngbédji, porte-parole du gouvernement béninois @Autre Presse DR

Déjà la fin de l’année académique 2020-2021 au Bénin, mais le paiement des allocations universitaires laisse toujours à désirer. Dans les universités, les étudiants ne sont pas silencieux. Du côté du gouvernement, le retard est justifié et n’incombe pas, selon le porte-parole de l’exécutif, au pouvoir central. C’est ce qu’a tenté d’expliquer Wilfried Léandre Houngbédji vendredi dernier.

Si les allocations universitaires tardent à venir, ce n’est pas le gouvernement qui en est à la base. Il s’agit plutôt, selon les explications du porte-parole du gouvernement, de la résultante du retard constaté dans l’inscription des étudiants et la non transmission à bonne date des procès-verbaux par les entités de formation pour les examens de fin d’année, qui attestent l’admission des étudiants en classe supérieure. D’où la lenteur décriée par les uns et les autres.

LIRE AUSSI Bénin: les conditions pour être recteur de l’UAC

« Les retards sont généralement dus au retard observé dans les inscriptions mais aussi et surtout au retard observé dans la transmission par les différentes entités, des Procès-verbaux (PV) des examens  de passage en année supérieure », a clarifié Wilfried Léandre Houngbédji dans le dernier numéro de l’émission Ask Gouv.

Par conséquent, poursuit le secrétaire général adjoint du gouvernement, il serait difficile à la Direction chargée du paiement des allocations universitaires de rendre publiques les listes des bénéficiaires si les « PV ne sont pas disponibles ».

LIRE AUSSI UAC, deuxième université plus présente en ligne en Afrique subsaharienne francophone (classement Webometrics)

« Au moment où l’on parle, il faut savoir que pour l’année 2019-2020 par exemple, il y a encore 13 établissements qui n’ont pas transmis leurs PV. C’est ce qui explique probablement le retard observé » a renchéri le représentant du gouvernement. Il lance ainsi la balle dans le camp des établissements concernés.

Gaétan HANOU (Stag.)

À propos laprimeur

Check Also

Bénin : opportunité de formations diplômantes et continues au Cradat à Yaoundé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils