JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
vendredi , décembre 3 2021

Soudan : Omar el-Béchir bientôt à la CPI

Omar-el-Béchir

Les autorités soudanaises sont dans les démarches pour conclure le transfert d’Omar el-Béchir à la Cour Pénale Internationale. L’annonce a été faite ce mercredi 11  aout 2021 par la Cheffe de la diplomatie du soudan.

C’est l’aboutissement de plusieurs mois de coopération entre Khartoum et la Haye. Omar el-Béchir sera  bientôt avec ses ex-collaborateurs devant les juges de la CPI. C’est l’annonce faite par Mariam al-Mahdi, cheffe de la diplomatie soudanaise dans la matinée dans la journée de ce mercredi 11 août 2021. Cette déclaration intervient pendant que Karim Khan, nouveau procureur de la CPI est depuis mardi en visite dans la capitale du pays.

LIRE AUSSI Côte d’Ivoire : le FPI « confisqué », Gbagbo annonce la création d’un nouveau parti

En effet, après la révolution soudanaise déclenchée en décembre 2018, les autorités de transition se sont montrées favorables à un transfert de l’ex-président Omar-el-Béchir devant la juridiction internationale. L’homme qui a dirigé le Soudan de 1989 à 2019 est sous le coup de deux mandats d’arrêts internationaux émis par la CPI.

Omar-el-Béchir est poursuivi pour crimes contre l’humanité et crime de guerre aux titres des exactions commises pendant les 17 ans de guerre civile au Darfour, dans l’ouest du Soudan. Un conflit dont le bilan s’élève à 300.000 morts et 2.5 millions de déplacés selon les statistiques publiées par l’Organisation des Nations Unies. 

LIRE AUSSI Côte d’Ivoire : Ouattara et Gbagbo, dix ans après, le face-à-face

Il y a quelques jours, le conseil des ministres soudanais a annoncé l’adoption d’une norme réglementaire visant la  ratification du statut de Rome signé en 1998. Une formalité législative sans laquelle, un transfert de Omar-el-Béchir et ses compagnons à la CPI serait juridiquement nul. 

Pour le moment, on note un silence du côté de la Haye  suite à cette annonce des  autorités  soudanaises. Toutefois,  il reste à savoir comment le dossier sera géré par l’accusation lorsque le transfert de Omar-el-Béchir et cie à la CPI serait effectif.

Jean-Claude HOUESSOU (Stag)

À propos laprimeur

Check Also

Bénin – Renaissance de la CBDH : des travaux d’expertise internationale en vue

Michel Forst reçu par le président Joseph Djogbénou Au cabinet du président de la Cour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils