JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
mercredi , septembre 22 2021

Vie chère au Ghana : la colère des internautes s’étend dans les rues

Au Ghana, une mobilisation contre la vie chère est attendue dans les rues ce mercredi 4 août 2021. Cette manifestation est le prolongement des dénonciations des citoyens sur les réseaux sociaux depuis trois mois.

Ils sont en colère. Sur les réseaux sociaux, des internautes ghanéens expriment depuis plusieurs semaines leur mécontentement du fait de la cherté de la vie au sein du pays. Le mouvement citoyen apolitique qui a été déclenché avec une série de tweets sous le hashtag « Fix the Country » (Réparer le pays),  s’étend dans la rue ce mercredi.

LIRE AUSSI Ghana : polémique autour de la décision de rémunérer les premières dames du pays

Née de la hausse d’impôts sur les produits de base, début mai, cette colère exprimée sur internet prend corps à travers des manifestations physiques annoncées pour ce jour. En plus de l’augmentation des taxes, les manifestants revendiquent également la lutte contre la corruption, la création d’emplois et une meilleure gouvernance du pays.

Au micro de nos confrères de Rfi, Kobi Annan, consultant au think tank Songhai Advisory Board à Accra explique que le mouvement en cours émane entre autres du mutisme des dirigeants face aux actes punissables. « Les gens voient que le gouvernement ne lutte pas contre l’impunité », a-t-il analysé en mettant également en relief la gabegie financière au sommet de l’Etat qui oblige le peuple à « se serrer la ceinture » car vivant « presque sous austérité ». .

LIRE AUSSI Ghana : une femme ordonnée prêtre

« Le coût de la vie augmente, l’argent est gaspillé sans explication. Ce sont toutes ces choses qui expliquent la grogne sociale et la situation va de pire en pire», a martelé Kobi Annan, cité par Rfi.

Par LME

À propos laprimeur

Check Also

Deuil dans la presse béninoise, Vincent Foly n’est plus

Vincent Foly n’est plus. Le promoteur du journal béninois d’information La Nouvelle Tribune a tiré …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils