JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
mercredi , septembre 22 2021

Bénin – Salsa du couple présidentiel : le mal de rire et de danser

2 août 2021, sur les réseaux sociaux, les béninois découvrent des pas de danses pas ordinaires. Sur des rythmes salsa, dans une fête aux apparences privées, Patrice Talon démontre son savoir-faire. Un chef de l’Etat qui danse, dans le Bénin de la conjoncture, la toile prend mal l’affaire. Avec en toile de fond  une question : quel pays est devenu le Bénin ? Un pays où désormais l’on ne peut se relaxer. Les agelastes, ces hommes incapables de rire ni aux blagues, plaisanteries encore moins aux jeux, ont pris le pouvoir.

Dans ses bras, la première dame, qui suit les déhanchements présidentiels. Le public répond aux pas justes du chef de l’Etat et de son épouse avec des applaudissements, instantanés. Les images sont belles, et Patrice Talon est visiblement un aficionado de la musique mais un élégant danseur aux pas mesurés de la salsa.

LIRE AUSSI Sénégal : cet étudiant déguisé en femme, compose le Bac à la place de sa copine (photo)

Si les réseaux sociaux notamment whatsapp, ont été inondés des images, les réactions sont mitigées. D’un côté, les inconditionnels supporteurs et qui voient en tous les gestes de Patrice Talon, une motivation et un appel au succès, appel à la vie. De l’autre, les indignés. Qui disent que parce que les hommes ont faim, un homme ne peut pas danser.

« Les béninois ont faim, et c’est la danse qui préoccupe le prince », « C’est la danse on va manger ». Sur Virtual House du journaliste Tanguy Agoi qui a osé mentionner les pas de danse de Patrice Talon, les commentaires sont symptomatiques d’un mal-être d’une résonnance intrigante. Beaucoup de béninois expriment presque leur désarroi face au prince qui danse, au roi qui vit. C’est un retournement de pensée collective qui doit interroger le professeur Dodji Amouzouvi et compagnie.

LIRE AUSSI Nepenthes holdenii : cette plante carnivore qui ressemble follement au pénis (photos)

Le déni du plaisir et du rire

Il faudra même inclure à la liste des chercheurs devant s’y pencher des psychiatres et psychologues. Dans des laboratoires aux réactifs en érection, des chercheurs doivent définir les motifs de ce retournement qui a pu plonger le pays dans un interdit absolu de rire, de s’amuser et un dénie apparent de plaisir.

LIRE AUSSI Patrice Talon à Ouidah : Le ‘’petit danseur’’ qui fige le chef de l’Etat pendant 45 secondes (Vidéo)

Croire que c’est une affaire politique est réducteur. Le déni du plaisir et du rire, est général. La réaction au spectacle et à l’amusement est presque maladive. Tenez, le 27 juillet 2021, les étudiants de l’université d’Abomey-Calavi célèbre pour la 27e fois le gari. La meilleure déblayeuse, une dame aurait consommé 3 kilogrammes de garis remportant le trophée.

A la publication des images le lendemain là encore, le déni du plaisir s’est érigé en rempart contre la beauté de cette célébration devenue désormais une tradition à l’UAC. Ganiou Agnidé, un homme de lettres, web activiste a même écrit sur sa page Facebook une référence aux petits chinois qui fabriquent de merveilles technologiques. Réaction. Un résumé de ce que sont ou deviennent les Béninois.

LIRE AUSSI Bénin : comment le parlement et le Bloc républicain ont trahi Patrice Talon

A croire que le sous-développement au Bénin est dû à trop de rire, trop d’amusement et trop de danse. La côte d’Ivoire rit plus, danse mieux, s’enjaille et pourtant à plusieurs égards, avance. Le ridicule outrageant, affligeant et au final inquiétant qui veut opposer le rire, le vivre et le plaisir au développement ou à la technologie est la conséquence d’une perdition morale certaine. Chose pouvant produire des conséquences fâcheuses sur les arts, la culture et le développement du secteur touristique. Dans un pays où les gouvernants lorgnent la rente touristique, savoir vivre est vital. S’ouvrir et savoir se laisser aller au plaisir à quoi mal ?

À propos laprimeur

Check Also

Bénin : les directeurs de la maternelle et du primaire nouvellement nommés (liste)

Le ministre des enseignements maternel et primaire a nommé de nouveaux directeurs d’écoles dans les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils