JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
mardi , septembre 21 2021

Showbiz dans le Nord-Bénin : l’artiste Kalamoulaï lâche une vérité crue


L’artiste musicien béninois, Kalamoulaï est en colère. L’absence des artistes du septentrion sur la scène musicale l’a fait réagir. Sur sa page Facebook, l’artiste chanteur a dénoncé mardi 27 juillet 2021, des mots qui minent le domaine dans la région.

Depuis bientôt deux ans, fort des encouragements et des réformes insufflés dans le secteur, l’art et la culture ont renoué avec des mouvements qui font de Cotonou un passage obligé des plus grands artistes africains. Dans ce renouveau, les musiciens et autres acteurs culturels prennent une part considérable. Mais pas tous. Les artistes du septentrion sont comme à l’écart. Et Kalamoulaï en a marre.


Loin, très loin derrière nous ces moments où Kirikanta, Imran, BMG Yari, Jolidon Lafia et autres à des périodes diverses, titillaient leurs collègues de la région méridionale en forçant la présence sur la scène musicale et culturelle, la part du septentrion. Dans la nouvelle marche culturelle du pays, la jeunesse cotonoise prend part activement. L’émulation est assez visible et la compétition promet de beaux jours à la musique nationale. Le silence, l’immobilisme des artistes du septentrion a dès lors suffit pour mettre l’artiste musicien Kalamoulaï dans tous ses états. Il s’est fondu en un diagnostic sans ménagement de la situation culturelle de cette vaste région du Bénin.


Kalamoulaï a d’entrée de jeu mis le doigt sur le manque de franche collaboration entre acteurs culturels de la région. Il dénonce des guéguerres inutiles qui arrièrent la productivité et entâchent la visibilité des artistes. L’artiste chanteur n’y est pas allé de mains mortes, et ses mots sont sans ménagement : « …aujourd’hui (…) le showbiz dans le septentrion, c’est comment faire pour freiner les plus talentueux ! Des combats inutiles.» a-t-il regretté.


Le coup de gueule de Kalamoulaï vient dans un contexte où le septentrion musical traverse un moment particulièrement improductif. Sans musicien qui pèse sur la balance nationale encore moins internationale, sans tête d’affiche le champ culturel du septentrion n’a plus qu’une histoire. Les derniers ténors que sont, Kalamoulaï lui-même et Jolidon Lafia ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes. Si les guéguerres à elles seules n’expliquent pas l’état actuel de la culture dans le septentrion, Kalamoulaï, par ses écrits, relance les réflexions dans un domaine qui a besoin de se relancer véritablement dans le septentrion.

À propos laprimeur

Check Also

USA : 10.000 dollars pour qui dénonce un avortement au Texas

Des manifestants pro-avortement protestant contre la loi sur l’avortement @Saul Loeb/AFP Le Texas vient d’adopter …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils