JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
mercredi , septembre 22 2021

Bénin : une nouvelle démission enregistrée au Bloc Républicain

Roméo Aïsségbé, membre actif du Bloc Républicain dans la 6è circonscription électorale, a démissionné. Il a notifié sa décision par une lettre adressée au Secrétaire général national du parti, vendredi 23 juillet 2021.

Le cheval est toujours cabré mais lui il a préféré descendre. Roméo Aïsségbé claque la porte du Bloc Républicain pour, justifie-t-il, des « motifs strictement personnels ». Aussi n’a-t-il pas voulu donner les détails sur les raisons de son départ dans la lettre adressée au secrétariat du parti. Un parti dirigé par le ministre Abdoulaye Bio Tchané et partageant la vision du président Patrice Talon.

Beaucoup s’impatientent de savoir ce qui est à la base de cette démission mais pour le démissionnaire, l’important pour le moment est le fait que l’information soit sue par le public. Et Roméo Aïsségbé est après tout heureux de la « très belle expérience » vécue aux côtés de ses anciens compagnons. Il fait dos au BR mais pas à la mouvance et au chef de l’Etat Patrice Talon, à l’en croire.

L’épreuve partisane du moment

Les démissions. C’est l’actualité politique du moment. Plusieurs partis sont dans la tendance. Le Bloc Républicain s’illustre de plus en plus au même. Seulement le 21 juillet, une note a circulé portant démission de plusieurs membres du parti, second bloc du parlement. Vingt-et-un étaient-ils à déposer le tablier.

Il n’y pas longtemps, c’était le ministre Jean Michel Abiola qui, toujours sous le coup de la suspension, a acté son départ définitif du parti à travers une lettre de démission. A sa suite, déplorant « le dysfonctionnement au sommet du BR, l’incohérence et la cacophonie dans les décisions internes du parti », Gilles Agossou a fait ses adieux.

Le vent d’une crise à mauvais goût qui éprouve les formations politiques voulues fortes en cette ère de réformes du système partisan. Les désistements constatés de part et d’autres ne contribuent in fine qu’à fragiliser les grands groupes, remettant en cause la solidité du nouveau système en instauration. Du côté de Moele-Bénin par exemple, ce n’est pas la lune de miel.

Par LME

À propos laprimeur

Check Also

Femmes les plus influentes d’Afrique : Mariam Chabi Talata dans le top 100

Elles sont 100 femmes du continent noir. Identifiées par l’agence Avance Media, spécialisée dans les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils