JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
mardi , juillet 27 2021

Patrimoine mondial : l’Unesco déclasse le port de Liverpool de sa liste

Le retrait du port de Liverpool de la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO est intervenu ce mercredi 21 juillet 2021. Raison évoquée, un surdéveloppement qui a affecté l’authenticité de l’emblématique  port anglais, témoin des débuts de l’ère industrielle.

Ils treize sont délégués du Comité du patrimoine mondial de l’Unesco présidée par la Chine, à avoir voté pour le déclassement de ce port du nord-ouest de l’Angleterre, classé en 2004. Cinq délégués ont voté contre. Pour retirer le port de la liste, l’UNESCO avait juste besoin des voix de la majorité de deux tiers. Le gouvernement britannique s’est dit « extrêmement déçu ».

Le port de Liverpool n’est pas le premier site à subir ce sort. C’est le troisième site déclassé. Avant ce cas, le sanctuaire de l’oryx arabe à Oman, en 2007, et la vallée de l’Elbe à Dresde (Allemagne) en 2009 avaient également été retirés. Les plans de réaménagement du port de Liverpool, avec ses très hauts immeubles et un nouveau stade de football risquent d’ « endommager de manière irréversible » son patrimoine, a regretté le comité de l’Unesco. Liverpool avait été classé au patrimoine mondial de l’Unesco après une ambitieuse réhabilitation du front de mer et des docks suivant des décennies de déclin.

L’issue du dossier n’est pas si surprenante. Le Conseil international des monuments et des sites, qui conseille l’Unesco, avait déjà « demandé à plusieurs reprises » au gouvernement britannique des garanties concernant l’avenir de la ville, qui figurait depuis 2012 sur la liste du patrimoine en péril. Sans satisfaire aux requêtes de l’UNESCO, les projets d’aménagements se sont poursuivis, au point de lui faire perdre son authenticité. Le nouveau stade pour le club de football d’Everton -approuvé par le gouvernement sans aucune enquête publique- constitue « l’exemple le plus récent d’un projet majeur totalement contraire » aux objectifs de l’Unesco, a ajouté le conseil.

À propos laprimeur

Check Also

Bénin – Dettes envers l’EISMV Dakar : l’école de médecine vétérinaire clarifie

La note de service circule depuis quelques heures. On y lit le refus de l’école …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils