JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
dimanche , octobre 24 2021

JMCJ 2021 : Knms et Cveri-UAC préparent les jeunes enfants à la compétence

Knms et Cveri-UAC préparent les jeunes enfants à la compétence @Cveri-UAC

Le 15 juillet est dédié à la Journée mondiale des compétences des jeunes (JMCJ). Dans ce cadre, Knms Sarl et Cveri-UAC ont réuni les enfants et adolescents dans l’amphithéâtre Idriss Deby Itno pour un séminaire d’échanges, de découverte et de coaching.

Embrasser un métier, c’est bon, mais en avoir toutes compétences est mieux. Mais le constat sur le marché d’emploi révèle de plus en plus un recul net de compétences des jeunes diplômés. Knms et le Centre autonome pour le Volontariat, l’entreprenariat, la recherche et les innovations de l’université d’Abomey-Calavi (CVERI-UAC) en ont pris la mesure. Saisissant l’occasion de la Journée mondiale des compétences des jeunes, célébrée le 15 juillet 2021, les deux structures ont conjointement organisé, jeudi dernier, le séminaire University kids entendu, université des enfants.

Pour Salamath Moustapha-s, Directrice de KNMS, initiatrice du projet, ce séminaire vise essentiellement à montrer aux enfants les compétences nécessaires pour mieux prospérer au sein de l’entreprise ou dans le domaine entrepreneurial et éviter plus tard l’errance. Coaching, orientation, découvertes de métiers, panels et bien d’autres conseils pratiques, le menu était bien garni pour aguerrir les jeunes écoliers, élèves, étudiants voire des parents massivement présents à l’événement.

Professeur Euloge Ogouwale @Cveri-UAC

A cet effet, plusieurs domaines d’activités ont été présentés par des professionnels entre autres, en journalisme, en mécanique bateaux, en aviation, sans oublier la santé, l’agriculture et bien d’autres. Comme métiers d’avenir, le coordonnateur du programme spécial d’insertion à l’emploi, Charlemagne Lokossou a présenté entre autres l’agriculture, le numérique, l’éducation, la santé et autres.

Les intervenants ont raconté leurs expériences professionnelles et invité les participants à la persévérance dans la quête de l’expérience car « vous pouvez avoir tous les diplômes mais si on vous engage, vous serez renvoyés. N’étant pas passionné, le jeune n’apportera pas une valeur ajoutée à l’entreprise. A la limite, il se sentira ennuyé. Il faut donc avoir confiance en soi, écouter et apprendre des personnes ayant réussi pour tirer des leçons de leur expérience », a recommandé Salamath Moustapha-s.

Les succes story et les panélistes @Cveri-UAC

Incarner les valeurs cardinales

Quant au Professeur Euloge Ogouwale, chaque être humain est né gagnant et en tant que tel, est appelé à travailler quotidiennement son talent, faire des exercices pour développer son mental, améliorer ses capacités somatiques et psychologiques. Ceci nécessite la foi en l’avenir, l’audace et l’humilité.

« Il nous arrive parfois de ne pas être humble, mais si cela advient tous les jours, c’est dangereux. Dans la vie, il est nécessaire d’avoir trois choses: la foi et l’humilité. La dernière chose, il ne faut pas avoir seulement la mémoire; il faut aussi développer l’intelligence de s’adapter à chaque situation de la vie», a martelé Docteur Aïtché Romuald Bothon, pédiatre de l’armée.

Docteur Aïtché Romuald Bothon, pédiatre de l’armée @Cveri-UAC

Cyra Padonou Yvette, consultante en mariage de famille, femme entrepreneure ainsi que tous les autres intervenants ont aussi pris le soin d’insister sur les sacrifices à consentir pour devenir davantage plus compétent et compétitif dans un monde en perpétuelle mutation.

« Pour réussir, il y a un prix à payer, il y a des efforts à consentir » et « c’est maintenant que vous êtes jeunes que vous devez faire le bon combat », a déclaré le Professeur Euloge Ogouwale. Pour y arriver, il faut, conseille-t-il, lire les de livres, regarder de bons films et ne surtout pas perdre de vue qu’ « on est né pour briller ». La responsabilité des parents est donc mise à l’épreuve à cet effet.

Par LME

À propos laprimeur

Check Also

Bénin – UAC : le successeur du recteur Maxime da Cruz enfin connu

Félicien AVLESSI, nouveau recteur nommé de l’UAC L’université d’Abomey-Calavi sera désormais dirigée par le recteur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils