JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
dimanche , octobre 24 2021

Bénin – France : « …il n’y a pas de nuage à l’horizon », rassure Wilfried Léandre Houngbédji

« Ce qui préoccupe, c'est d'avoir des réceptacles convenables…»
WILFRIED LEANDRE HOUNGBEDJI

Wilfried Léandre Houngbédji a répondu aux questions des internautes via les canaux digitaux de l’exécutif béninois. Le porte-parole du gouvernement a rassuré de la bonne santé des relations entre le Bénin et la France.

Quel est l’état des relations entre le Bénin et la France ? A cette question posée par un des internautes, le secrétaire général adjoint du gouvernement du Bénin répond que tout va bien.

LIRE AUSSI Bénin – 1er août 2021 : l’indépendance sans parade militaire

« Aujourd’hui, les relations sont au beau fixe comme avec tous les autres pays avec lesquels nous sommes en partenariat. Les relations sont au beau fixe et il n’y a pas de nuage à l’horizon », rassure Wilfried Léandre Houngbédji dans la vidéo de sa sortie diffusée sur les carnaux digitaux du gouvernement.

Stable malgré le dernier retrait

Le porte-parole du gouvernement précise tout de même ne pas savoir exactement sur quelle base l’internaute a posé cette question. Mais quand on sait que récemment, la France, à travers son Conseil d’Etat, la plus haute juridiction administrative du pays, a éjecté le Bénin de la liste des pays « d’origine sûrs », l’on peut sans doute faire un rapprochement avec l’inquiétude exprimée par le citoyen béninois.

LIRE AUSSI « Mon pays n’a pas eu un président ambitieux comme le vôtre », les témoignages d’un jeune Tchadien vivant au Bénin

Les raisons de ce retrait ont été clairement exprimées. «La situation du pays s’était dégradée de façon préoccupante, celui-ci traversant une grave crise politique, en particulier depuis les élections législatives d’avril 2019, et connaissant selon les observateurs une restriction des droits et libertés et de l’indépendance de la justice », a avancé le conseil en prenant cette décision qui intervient peu de temps après la suspension du Bénin de cette même liste par l’office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra).

Par LME

À propos laprimeur

Check Also

Covid-19 : au Bénin, les services publics sont fermés aux non vaccinés

Benjamin Hounkpatin, ministre béninois de la Santé se faisant vacciner @Présidence Plus aucun citoyen ne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils