JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
dimanche , septembre 26 2021

Concurrent de MTN et MOOV : les erreurs à éviter par SBIN pour gagner les cœurs

Montage @laprimeur

La Société béninoise d’infrastructures numériques (SBIN) a désormais sa licence pour s’installer sur le marché des réseaux GSM au Bénin. Face à MTN et MOOV, le challenge pour ce nouvel opérateur est de taille étant donné les plaintes répétitives constatées dans le rang des consommateurs des services de téléphonie mobile.

Marches de mécontentement, messages de dénonciation, plaintes sur les réseaux sociaux ou adressées à l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et de la Poste (ARCEP-BENIN). Tous les moyens sont bons pour les consommateurs ou leurs faîtières pour réclamer de la part des opérateurs GSM, l’amélioration de la qualité des services offerts. Malgré les boudes, la question d’insatisfaction dure dans le temps.

En effet, plusieurs fois l’on a assisté à des manifestations virtuelles ou physiques de la part des citoyens, pour exiger entre autres l’amélioration de la qualité des appels téléphoniques, de l’internet qui, pour beaucoup, est médiocre, et aussi des services financiers mobiles. Un méli-mélo qui a hérissé depuis longtemps les nerfs des consommateurs dont la seule prière est d’avoir un autre offreur plus apte à combler leurs attentes.

LIRE AUSSI GSM au Bénin : fréquemment critiqués, MTN et MOOV ont enfin un rival

Avec l’arrivée prochaine de la Société béninoise d’infrastructures numériques,  doit-on proclamer la fin du calvaire ? En tout cas, le Conseil des ministres du mercredi 30 juin 2021 a attribué à la SBIN la licence lui donnant le droit de s’installer comme troisième opérateur GSM, attestant à l’issue de l’appel à concurrence lancé, que cette société répond mieux aux critères d’attribution. Mais une fois établie, cette dernière a intérêt à faire mieux que les autres.

Les hics à corriger pour s’intégrer

Les dysfonctionnements observés au niveau des réseaux GSM datent de plusieurs années. L’on se rappelle par exemple que le vendredi 21 décembre 2018, l’Arcep-Bénin a convoqué les opérateurs de téléphonie mobile pour attirer leur attention sur ce qui leur est reproché.

Entre autres au niveau de MTN, il a été souligné à cet effet, l’indisponibilité des plateformes rendant presque impossible parfois l’activation des forfaits ; les envois erronés des tickets de notifications de rechargement de crédits d’activation des forfaits ; des publicités intempestives dans les notifications des tickets de facturation des appels empêchant le bon suivi des niveaux de consommation des forfaits ; des difficultés d’accès à certains services notamment au service financier mobile (mobile money); des notifications d’épuisement de forfaits alors que les abonnés disposent encore de forfaits valides ; des publicités mensongères sur des offres de services.

LIRE AUSSI DEFALCATION DE 500F SUR LES COMPTES MOBILE MONEY DES ABONNES MTN: Saisie des plaintes insistantes, l’Arcep Bénin réagit

A cette rencontre, Moov Bénin, actuel Moov Africa avait été interpelé sur la question de l’instabilité de la connexion Internet et des difficultés d’accès à certains services notamment au service financier mobile. Cependant, après cette rencontre et malgré les interpellations, les mesures prises face aux dysfonctionnements ultérieurs, les choses tardent à changer car aujourd’hui encore, les plaintes et les critiques n’ont pas cessé. Et la SBIN devra tirer leçon de tout cela, corriger ces erreurs de la concurrence, s’inscrire dans une logique d’innovation avec des offres plus intéressantes lui permettant d’être à la fois concurrente loyale et centre d’intérêt de ses futurs clients.

Par LME

À propos laprimeur

Check Also

Bénin : les directeurs de la maternelle et du primaire nouvellement nommés (liste)

Le ministre des enseignements maternel et primaire a nommé de nouveaux directeurs d’écoles dans les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils