JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
jeudi , octobre 21 2021

CHOMAGE DES JEUNES:François Attadédji propose aux diplômés sans emploi l’approche américaine

François Attadédji

Trouver un emploi décent est le plus grand défi aujourd’hui après les études. Un véritable casse-tête face à un marché de l’emploi de plus en plus exigeant. Dans ce contexte, il importe de la part du jeune diplômé de trouver des tactiques pour pouvoir survivre. Pour François Attadédji, ingénieur en informatique basé aux Etats-Unis depuis 1999, être titulaire de Master ou de licence professionnelle et rester chez soi sans rien faire est une perte de temps. Analysant un peu l’environnement social du Bénin, il en vient à la conclusion que beaucoup de choses qui n’ont forcément rien à voir avec son diplôme peuvent être faites pour joindre les deux bouts en attendant mieux.

Certes, au vu des uns et des autres, c’est peut-être honteux, mais il ne devrait avoir rien de gênant selon lui qu’un jeune diplômé fut-il docteur, se mue en cireur ou réparateur de chaussure juste pour pouvoir survivre. Le PDG du réseau social Yavedo fait à cet effet un rapprochement avec ce qui se passe dans la société américaine où la phrase ‘’il n’y a pas de sot métier’’ est encrée dans les habitudes. « Quand vous allez aux Etats-Unis, vous allez constater qu’il n’y a pas de sot métier. Le docteur avec son doctorat peut ramasser des cartons pour survivre. L’ingénieur peut balayer les rues pour joindre les deux bouts. Pour l’américain, c’est un job, c’est un travail», a fait savoir François Attadédji.

En gros, l’Américain, dit-il, est un débrouillard. C’est d’ailleurs à cela qu’il invite la jeunesse béninoise profondément touchée par le phénomène du chômage. Cette approche américaine pourra par exemple conduire le jeune diplômé à explorer les pistes de l’agriculture. L’ingénieur propose au jeune qui le voudrait, un retour à la terre à travers la culture des produits consommables, tout en continuant à chercher ce qui relève de son domaine de formation.

À propos admin

Check Also

Bénin: les grandes décisions du conseil des ministres (13 oct. 2021)

Le conseil des ministres du mercredi 13 octobre 2021 s’est penché sur plusieurs dossiers. Au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils