JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
mardi , décembre 7 2021

Afrique / Tigré en feu, l’UA dépassée par les enjeux sécuritaires

Le Tigré est en feu, et ce malgré le cessez-le-feu voulu par le gouvernement éthiopien. La crise aux conséquences sécuritaires et alimentaires désastreuses dure depuis 8 mois. Dans un pays qui symbolise la volonté pour l’Afrique de changer de cap, voir un gouvernement aussi dépassé et impuissant tandis que, les rebelles progressent sans coup férir, on se rend compte de la fragilité jamais entamée de nos États, comble de l’ironie, celle de l’UA.
Le Tigré est à 949 kilomètres d’Addis-Abeba. Cette province est donc là juste à la porte du siège de l’Union Africaine. Une épave institutionnelle qui en 8 mois n’a pu voir les flammes que dégagent les canons des forces de défense éthiopiennes. Le silence assourdissant de l’UA est suicidaire surtout dans un pays qui abrite son siège. Une seule raison peut traduire cette léthargie de l’institution continentale. C’est qu’elle est dépassée, perdue et chaque État qui la constitue éberlué devant ses propres enjeux.
L’Union africaine est peut-être aujourd’hui hors contexte. Elle retrouve de la vigueur quand on reparle des années indépendances. Au-delà, voilà une union qui détale quand vient l’heure de se mettre ensemble. Pour une institution continentale dont l’Éthiopie est l’épicentre, la spontanéité face à une crise visant la scission de ce pays est la moindre des choses à espérer. Spontanéité dans la condamnation et même dans la recherche des solutions pacifiques, ce n’est pas trop demander que d’espérer cela de l’UA pourtant hélas. L’ONU, les chancelleries occidentales s’activent, l’UA est spectatrice comme toujours.
La crise est scissionniste. Avec des combattants qui se font déjà appeler gouvernement de libération du Tigré. Un changement de nom pour ceux qui jusqu’ici s’appelaient front de libération du peuple du Tigré. Leur puissance de feu, leur positionnement, et leur capacité à décapiter en miette les positions des forces royalistes éthiopiennes, tout cela devrait interpeller. Dans chaque région et en chaque pays, il y a des germes de l’alliance des forces extérieures avec la cupidité grandissante des locaux pour créer un cocktail explosif. Si le cas éthiopien ne mobilise pas l’Afrique que dire alors des situations sécuritaires qui secouent individuellement les nations africaines ? Que chacun se démerde, l’UA de Kouamey N’Krumah n’est plus.

À propos laprimeur

Check Also

Radio Océan Fm a pris feu

Un incendie est survenu dans la soirée de ce mardi 16 novembre 2021 à Océan …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils