JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
mercredi , juillet 28 2021

COTE D’IVOIRE : Condamné à vie, Guillaume Soro rejette le verdict

Soro Guillaume Kigbafori

L’ancien président du parlement ivoirien Guillaume Soro condamné à la prison à vie par le tribunal criminel d’Abidjan vient de réagir à travers ses canaux digitaux. Il rejette les décisions de la justice de son pays et qualifie l’issue du procès d’inique. « Il n’est caché à personne que le but ultime de ce procès est de porter un coup d’arrêt au projet politique dont je suis porteur et de m’écarter définitivement du jeu politique en Côte d’Ivoire. Ce procès aura démontré, une fois de plus, la compromission de l’appareil judiciaire ivoirien et sa soumission volontaire aux diktats de l’Exécutif. »

Soro n’est en effet pas seul à se voir infliger de lourdes peines à l’issue du procès démarré depuis le mois dernier. Ces proches dont certains ont comparu ont fini avec sous les bras des peines inédites. 20 ans pour son avocate Affoussy Bamba, exilée comme lui-même. Un autre vingt ans pour son directeur de protocole Soul to Soul tout comme les militaires de sa garde rapprochée, condamnés pour tentative d’atteinte à l’autorité de l’État et complot. Ces derniers étaient à la barre depuis le début du procès le 19 mai.

Le clan Soro était accusé d’avoir fomenté une insurrection contre les autorités. Alain Lobognon a été condamné pour avoir tenu une conférence de presse le 23 décembre 2019, au moment où l’avion de Guillaume Soro s’apprêtait à atterrir à Abidjan. L’ancien ministre et ex-député est condamné à 17 mois de prison pour troubles à l’ordre public. Deux frères, Simon et Rigobert Soro écopent eux-aussi de la même condamnation. Tous trois ont fait 18 mois de détention provisoire. Ils sont donc libres.

Le tribunal ordonne aussi la dissolution de Générations et peuples solidaires (GPS), le mouvement politique de Guillaume Soro. Les 20 prévenus sont également condamnés à payer solidairement 1 milliard de FCFA de dommages et intérêts. Avant Guillaume Soro, ses avocats avaient dénoncé à la sortie de l’audience un procès politique et promis faire appel. 

À propos admin

Check Also

ASSEMBLEE NATIONALE, FRANCOIS ABIOLA EN PASSE DE REJOINDRE LE CONSEIL ELECTORAL

C’est la toute première session extraordinaire de l’Assemblée nationale, elle s’est déjà ouverte. Une ouverture …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils