JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
dimanche , octobre 24 2021

POLITIQUE A L’UDBN: Claudine Afiavi Prudencio cède le bâton de commande à Sylvie de Chacus

Désormais ancienne présidente de l’Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (UDBN), Claudine Prudencio a démissionné de la tête du parti de la mouvance au profit de Sylvie de Chacus. C’est à l’occasion d’une cérémonie tenue à Cotonou en présence du Bureau exécutif national, de l’Ecole politique et des coordonnateurs du parti, ce samedi 19 juin 2021.

Emmanuel M. LOCONON

Elle continuera à marquer l’histoire politique du Bénin mais désormais en tant que présidente d’honneur du parti qu’elle a géré pendant plusieurs années. Jusqu’à la veille de sa démission, le destin du Parti Union Démocratique pour un Bénin Nouveau était dans les mains de l’honorable Claudine Afiavi Prudencio. Samedi dernier par contre, la dame de fer a décidé de s’éclipser pour permettre à sa successeure, l’universitaire Sylvie de Chacus de mettre également son savoir-faire au service de la formation politique proche du gouvernement.

LES RESPONSABLES DU PARTI UDBN

Selon les explications de l’ex-présidente dont la ténacité sur le terrain politique surtout dans ce contexte de réforme du système partisan force l’admiration, il s’agit d’une décision nécessaire pour la survie du parti vieux de plus d’une décennie. En effet, la première raison de ce choix, justifie-t-elle, est liée à sa conviction personnelle de ne pas s’éterniser à la tête de la formation politique et de permettre à d’autres personnes de faire leur preuve. Du sang neuf donc injecté à l’UDBN, qui constitue à la fois une manière de rester conforme à l’idéologie du parti. C’est d’ailleurs la seconde raison évoquée par Claudine Afiavi Prudencio dans son discours. A l’en croire, l’une des philosophies chère à l’Union est de promouvoir ses membres capables d’insuffler leur dynamisme et leadership au sein et au-delà du parti.

Choisir donc de confier les destinées de tout un ensemble à Sylvie de Chacus n’est pas anodin, tentera de souligner l’ancienne ministre béninoise. L’enseignante et vice-doyenne de la Faculté des sciences humaines et sociales (Fashs) à l’Université d’Abomey-Calavi mesure la portée de cette lourde mission. Admirative du travail charismatique abattu par l’ex-présidente et de sa personne, elle promet faire tout ce qui est de son pouvoir pour rester dans la ligne directive tracée au fil des années.

Âgée d’une cinquantaine d’années et jusque-là adjointe du directeur de l’Ecole du parti Union Démocratique pour un Bénin Nouveau, Beaugard Koukpaki, professeur Sylvie de Chacus ne s’imagine pas en train de ranger dans le tiroir Claudine Afiavi Prudencio, car ses expériences, reconnaît-elle, seront de grande utilité dans l’atteinte des objectifs. Une amazone part, cédant sa place à une autre qui a plusieurs défis à relever dont celui de la prochaine élection législative. Il faut signaler par ailleurs, selon les informations, que celle qui fait maintenant office de présidente d’honneur de l’UDBN n’est plus à la tête de la plateforme politique.

L’ancienne députée et ministre aurait déposé le tablier afin de se conformer aux exigences du système partisan.

À propos admin

Check Also

Covid-19 : au Bénin, les services publics sont fermés aux non vaccinés

Benjamin Hounkpatin, ministre béninois de la Santé se faisant vacciner @Présidence Plus aucun citoyen ne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils