JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
samedi , juin 12 2021

PROTECTION ET CONSERVATION DES OCEANS: Les apprenants de l’EPP Bouba à l’école de l’IRHOB

CELEBRATION DU 8 JUIN AU BENIN

Le mardi 08 juin 2021, le monde entier commémore la journée internationale de l’océan. Dans ce cadre, l’Institut de recherches halieutiques et océanologiques du Bénin (IRHOB) est allé à la rencontre des écoliers du complexe scolaire Bouba d’Akpakpa dans la matinée de ce lundi 07 juin 2021. Occasion pour les jeunes apprenants de découvrir davantage ce qu’est l’océan et d’avoir plus de précisions sur la responsabilité qui leur incombe dans la préservation des étendues d’eaux, donc de l’environnement.

Emmanuel M. LOCONON

 » Notre vie dépend de l’océan et c’est de l’océan que nous avons les moyens de subsistance  », a affirmé Zacharie Sohou, directeur de l’Institut de recherches halieutiques et océanologiques du Bénin. Ainsi donc, la préservation de l’océan est plus qu’une nécessité pour la survie de l’environnement. Lors de la journée internationale de l’océan qui existe depuis 1982 mais qui est officiellement lancée en 2009, l’accent est particulièrement mis sur l’importance de cette richesse naturelle pour les êtres humains.

DOCTEUR SOHOU ZACHARIE DE IRHOB

Chaque année donc, l’IRHOB n’a jamais raté de sacrifier à la tradition. Mieux que les enfants, il n’y a pas d’autres personnes qui sont à même de transmettre le message essentiel. Et c’est pour remettre ces derniers au centre de la problématique de protection de l’océan qu’en prélude à la célébration de la journée dédiée à ce gisement thermique, les membres de l’IRHOB ont jeté leur dévolu sur le complexe scolaire Bouba d’Akpakpa. L’objectif d’une telle sortie est de faire prendre conscience aux enfants en ce qui concerne leur responsabilité.

 » Nous avons senti que ces jeunes sont vraiment l’avenir de demain. Ce sont eux qui peuvent parler à leurs camarades pour qu’ils puissent adopter des comportements citoyens parce que nous les adultes, on est très durs à être éduqués, à adopter de nouveaux comportements alors qu’avec les jeunes c’est plus facile », fait remarquer Zacharie Sohou, justifiant les raisons qui expliquent le choix de cette cible contrairement aux années antérieures où l’action était orientée vers les collèges. La stratégie de sensibilisation adoptée à cet effet était de projeter deux films aux apprenants du Cours moyen 1ère année (CM1).

Films en rapport avec le thème de la journée du 08 juin:  » l’océan, vie et moyen de subsistance ».

Des questions et débats autour des projections ont permis aux enfants d’être éclairés sur les zones d’ombre notamment en ce qui concerne les origines des tempêtes, les actions menées par l’IRHOB en accord avec l’Etat, pour les prévenir, les conséquences de la pollution des océans et bien d’autres. Rappelant la différence entre la piscine et la mer, les spécialistes ont insisté sur les risques encourus par les petits enfants qui s’amusent avec la mer.

Initiative accueillie avec gratitude

Très heureuse d’avoir accueilli l’initiative, la fondée du complexe scolaire Bouba, Brathier Maryse souhaite que cela se renouvelle constamment.

A l’en croire, les échanges pourront permettre aux enfants de découvrir d’autres horizons dans le monde scientifique. Toute chose qui va susciter de leur part, un engouement pour qu’il n’y ait pas un éloignement entre la recherche et leur vie quotidienne.  » Il faut que l’école s’ouvre au monde et que le monde aussi vienne à nous parce que nous n’avons pas toujours les moyens de nous déplacer », a déclaré Brathier Maryse.

Les apprenants de l’EPP Bouba à l’école de l’IRHOB

Le directeur Basti Liady abonde dans le même sens et tire plusieurs leçons d’avenir des films projetés. Il salue les initiateurs qui, à travers ce geste, donnent l’occasion à ces apprenants de mieux s’apprêter dès à présent pour affronter le CEP l’année prochaine. Quant à eux, les enfants ont pris l’engagement de restituer ce qu’ils ont appris et d’être désormais des embassadeurs en matière de préservation de l’océan.

 » Heureusement, ils nous ont dit que l’avenir leur appartient et qu’ils doivent adopter des comportements citoyens pour pouvoir préserver leur environnement  », se réjouit le directeur Zacharie Sohou qui était accompagné de ses collaborateurs.

À propos admin

Check Also

POLITIQUE: Le tandem Kohoué-Agossa en congrès constitutif du parti RLC ce samedi

Le tandem Kohoué-Agossa Précédemment suspendus du parti Les Démocrates, le duo Corentin Kohoué et Irénée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils