JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
samedi , juin 12 2021

PROJET DE CREATION DE LA TELEVISION PARLEMENTAIRE Un paquet de recommandations pour la concrétisation d’un rêve ambitieux

LOUIS VLAVONOU

L’Assemblée nationale du Bénin projette de créer une télévision propre à elle. C’est un projet que porte la huitième législature présidée par Louis Vlavonou. Après l’étude de faisabilité menée à ce propos, les députés ont été conviés à un atelier de trois jours la semaine dernière. Du 2 au 4 juin, les élus du peuple, réunis à l’hôtel Jeco de Dassa, se sont imprégnés du rapport de ladite étude de faisabilité. A l’issue des échanges, nombre de recommandations ont été faites par les participants.

Trois jours de travaux en atelier, une kyrielle de recommandations pour favoriser la concrétisation d’un important projet : la mise en place de la télévision Hémicycle du Bénin. Grâce au soutien du Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD), à travers son bras opérationnel qu’est le Programme d’appui au renforcement de capacités du Parlement et des organes de gestions des élections (Parcpoge), les députés ont pu échanger autour des résultats de l’étude de faisabilité après la présentation des enjeux du projet pour le parlement et de la feuille de route de sa mise en œuvre.

Ainsi, au bout des trois jours d’appropriation du document en présence des députés, membres de la conférence des Présidents, les participants ont fait plusieurs recommandations. Entre autres, ils ont suggéré de définir nettement les deux temps du projet au niveau des documents de travail – avant l’avènement de la télévision et après l’avènement de la télévision – ; de mettre en place une unité de gestion du projet coordonnée par le chef du projet de création du la télévision hémicycle ; de confirmer la Direction des services de l’information et de la communication (DSICOM) comme administrateur tant du contenant que du contenu de la télévision hémicycle, pendant la période de promotion de la chaîne.

Il pourrait être aussi question de procéder ensuite à une évaluation de la période de promotion. Les parlementaires ont souligné par ailleurs la possibilité d’intégrer un opérateur privé dans la gestion et le fonctionnement de la télévision afin d’en assurer la viabilité et la durabilité. Mis à part ces aspects des recommandations, l’assise a proposé la recomposition du Conseil d’orientation de la Radio Hémicycle de sorte à assurer une unicité de vision avec la télévision quant à la ligne éditoriale. Par ailleurs, d’autres suggestions portent sur la création d’un service des relations publiques pour la télévision et la radio hémicycle ; l’évaluation financière de chaque activité prévue par la feuille de route du projet de création de la télévision hémicycle ; l’évaluation des ressources humaines nécessaires au fonctionnement de la télévision hémicycle pour prise en compte dans le budget 2022 de l’Assemblée nationale ; la sollicitation des stagiaires à rémunérer pour le fonctionnement et l’animation de la télévision hémicycle en attendant les recrutements du personnel en 2022.

En vue de la réalisation du projet et la viabilité de la télévision, il est envisagé une rencontre avec les partenaires techniques et financiers pour la levée des ressources. Toujours au chapitre du financement du projet, les participants à l’atelier ont suggéré de solliciter l’appui financier du gouvernement. En plus de tout cela, il importe selon les élus, de concevoir une grille des programmes alléchante pour la télévision hémicycle en prenant en compte toutes les tendances politiques. « Notre rêve à nous est bien moins chimérique » Satisfaction sur toute la ligne. C’est le sentiment du président Louis Vlavonou qui n’a pas du tout ménagé sa disponibilité pour rester aux côtés des siens durant l’atelier. Il a d’ailleurs salué l’assiduité des participants et leur participation active aux travaux ayant permis de proposer des idées pertinentes pour l’accomplissement d’un rêve devenu réalité.

« A partir de maintenant, chacun sait que le rêve que nous avons nourri, n’en est plus un…Notre rêve à nous est bien moins chimérique. Il n’est pas conditionné à l’accomplissement d’un miracle, mais surtout à la réalisation d’un travail acharné. Et c’est donc au sortir de cet atelier, à une union sacrée autour de cet objectif et à un travail sans relâche que j’appelle chacun, des honorables députés aux acteurs principalement impliqués dans la réalisation du projet, en passant par tous les responsables administratifs de l’institution parlementaire », a déclaré le président qui n’a pas manqué de faire un clin d’œil aux partenaires techniques et financiers.

« Je sais pouvoir également continuer de compter sur nos inséparables compagnons du Programme des Nations unies pour le Développement qui nous soutient depuis toujours à travers le PARCPOGE. Avec vous, aux côtés d’autres partenaires attendus, ce projet ne pourra qu’aller vite et bien. Ma profonde gratitude pour tout ce que vous avez déjà fait pour l’Assemblée nationale dans ce cadre et tout ce que vous ne vous lasserez pas de faire encore », a exprimé Louis G. Vlavonou. L’autorité parlementaire se réjouit de l’issue de l’atelier de Dassa, déterminant dans la suite à donner au projet de création d’une chaine de télévision propre à l’Assemblée nationale.

À propos admin

Check Also

Projet « Ma Voix Compte »: l’Ouémé prêt pour une élection pacifique et un fort taux de participation

L’exécution de la deuxième phase du projet « Ma Voix Compte » initié par le Réseau des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils