JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
dimanche , octobre 24 2021

POLITIQUE: Le tandem Kohoué-Agossa en congrès constitutif du parti RLC ce samedi

Le tandem Kohoué-Agossa
Le tandem Kohoué-Agossa

Précédemment suspendus du parti Les Démocrates, le duo Corentin Kohoué et Irénée Agossa prennent leur disposition. Ayant pris part contre toute attente à l’élection présidentielle du 11 avril 2021, respectivement comme candidats au poste de président et de vice-président, ils veulent désormais constituer leur parti politique. C’est sous la dénomination ‘’Restaurer La Confiance (RLC)’’ que ces acteurs de l’opposition entendent se positionner légalement sur le terrain politique.

Le congrès constitutif de cette nouvelle formation politique est annoncé à Bohicon ce samedi 12 juin 2021. Lors de l’élection présidentielle passée, les polémiques ont été entretenues autour de ces dissidents du parti Les Démocrates par rapport à leur vraie base politique en tant que candidats à ce scrutin. Nonobstant les critiques, le dossier de ce duo a été validé par la commission électorale nationale autonome (Céna). A l’issue du vote du dimanche 11 avril, Corentin Kohoué et Irénée Agossa viendront en troisième position derrière la Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE) avec 2% des suffrages exprimés.

Dans une sortie médiatique durant le processus électoral, Irénée Agossa avait dénoncé au sein de son ancien parti, l’orgueil, la jalousie et la haine. « En politique, il ne faut jamais être orgueilleux, parce que ça va te pousser à la jalousie et à la haine. Et c’est ce qui s’est passé entre eux. Ils ont renvoyé tout le monde, ils m’ont renvoyé. Où est-ce qu’ils en sont aujourd’hui ? Ils sont en perdition », avait-il lâché.

A présent, le tandem prend en main son destin et le samedi prochain sera un nouveau tournant dans leur vie politique. Le challenge à court terme sera de réussir à avoir le certificat de conformité consacrant leur existence légale.

À propos admin

Check Also

Covid-19 : au Bénin, les services publics sont fermés aux non vaccinés

Benjamin Hounkpatin, ministre béninois de la Santé se faisant vacciner @Présidence Plus aucun citoyen ne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils