JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
samedi , juin 12 2021

clarifie Wilfried Léandre Houngbédji:« Ce qui préoccupe, c’est d’avoir des réceptacles convenables…»

WILFRIED LEANDRE HOUNGBEDJI,PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT

Depuis l’annonce par la Société de gestion des déchets solides (SGDS), de l’obligation pour les ménages de se procurer les poubelles homologuées, la polémique ne fait que s’enfler. Les débats s’alimentent notamment autour du coût du dépositoire, les 25000f. Revenant sur la question ce dimanche 6 juin 2021 lors d’une émission télévisée, le porte-parole du gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji souligne une incompréhension à la base de la polémique. « La polémique qui est née est due à une erreur de compréhension au niveau du média qui a fait ce relais. La société de gestion des déchets solides a rencontré un groupe de PME partenaires pour leur expliquer ce qui est en cours, ce qui va advenir dans le ramassage des ordures ménagères », a fait comprendre le porte-parole du gouvernement. A l’en croire, les poubelles utilisées jusque-là par nombre de citoyens ne répondent en réalité pas aux normes.

« Si vous êtes attentifs autour de vous, déjà nos compatriotes ont commencé par faire des efforts pour assembler les ordures et les déposer en attendant le passage des agents de la société. Mais dans nombre de cas, les réceptacles qui contiennent ces ordures, ne sont pas indiqués. Certains, parce que c’est peut-être le moyen dont ils disposent dans l’immédiat, mettent un panier, sans fond », fait-il remarquer. C’est donc sur la base de cette situation que la Société de gestion des déchets solides a entrepris d’amener les ménages ou groupes de ménages à faire en sorte d’avoir la poubelle homologuée devant leurs maisons. Ce faisant, « ce qui préoccupe, c’est d’avoir des réceptacles convenables pour que les ordures ne se dispersent plus n’importe comment », a martelé Wilfried Léandre Houngbédji. Il ne s’agit pas selon lui d’aller prendre obligatoirement une poubelle de 25000F.

« C’est l’obligation d’avoir une poubelle homologuée, une poubelle qui correspond aux standards de la société. Après, vous pouvez aller partout chercher votre poubelle. Si vous la trouvez à moins de 25 000, libre à vous de la prendre », insiste le porte-parole du gouvernement. Ce n’est pas forcément chaque ménage qui est tenu exclusivement de posséder sa poubelle.

Dans une rue, explique le secrétaire général adjoint du gouvernement, deux, trois ou quatre personnes, propriétaires, peuvent décider de se mettre ensemble, pour prendre une poubelle homologuée, une poubelle aux normes. Pareil pour les locataires d’une maison qui peuvent s’entendre pour se procurer une poubelle commune. Tout compte fait, « la société, si elle rentre dans une rue et qu’il y a par exemple 100 habitations mais qu’il y a 70 ou 80 poubelles, qui recueillent les ordures de toutes les habitations, la société ne s’en plaindrait pas », a confirmé Wilfried Léandre Houngbédji aux hommes des médias.

À propos admin

Check Also

POLITIQUE: Le tandem Kohoué-Agossa en congrès constitutif du parti RLC ce samedi

Le tandem Kohoué-Agossa Précédemment suspendus du parti Les Démocrates, le duo Corentin Kohoué et Irénée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils