JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
vendredi , décembre 3 2021

Kohoué-Agossa après le verdict de la CENA : <>

L’un des duos candidats de l’opposition à l’élection présidentielle, Corentin Kohoué et Irénée Agossa ont pris acte des résultats provisoires donnés par la Commission électorale nationale autonome, Céna, au soir du mardi 14 avril 2021. Même s’ils se disent étonnés par rapport aux chiffres avancés, ils ne se sont pas empêchés de féliciter le duo Talon-Talata provisoirement élu à 86,37% des suffrages exprimés par 50,17% des électeurs inscrits. A travers une déclaration faite dans la matinée de ce mercredi 14 avril, ils ont fait part des principales leçons tirées de ces élections.

DECLARATION DU DUO KOHOUE AGOSSA A LA SUITE DE LA PROCLAMATION DES GRANDES TENDANCES DE L’ELECTION PRESIDENTIELLE DU 11 AVRIL 2021 PAR LA CENA

COTONOU, LE MERCREDI 14 AVRIL 2021

Mesdames et messieurs de la presse nationale et internationale, chers compatriotes, nous avons suivi comme vous tous hier, mardi 13 avril 2021 en fin de journée, la proclamation, par la Commission Electorale Nationale Autonome, des grandes tendances de l’élection présidentielle de dimanche dernier.
A travers notre déclaration de ce jour, nous souhaitons à la fois marquer notre surprise par rapport à ces chiffres, au vu des nombreuses irrégularités signalées par les organisations de la société civile.

Mais aussi en prendre acte en tant que force d’opposition et tirer les leçons qui s’imposent de cette campagne et de ce scrutin.
Nous souhaitons donc tout d’abord remercier vivement tous les électeurs qui nous ont fait confiance et ont voté pour la dynamique RLC, en dépit de la naissance récente de notre démarche et d’une candidature qui n’a été définitivement acquise qu’il y a à peine deux (2) mois après l’obtention des parrainages. Même si notre parcours politique et nos convictions à l’un et à l’autre viennent de loin cette présence à l’élection présidentielle du 11 Avril 2021 n’était pas prévisible, nous demeurons toujours un Duo de l’étonnement. Merci donc vivement à nos compatriotes qui ont cru en nous. Nous leurs assurons que leurs espoirs ne resteront pas vain et que d’autres béninoises et Béninois nous rejoindrons nombreux pour des combats victorieux très prochainement par la grâce de Dieu et pour le bénéfice de notre nation commune. Nos remerciements vont aussi à l’endroit
des professionnels des médias qui nous ont accompagnés sans désemparer tout au long du processus.
Nous voulons ensuite féliciter de manière républicaine nos deux duos concurrents, à savoir le Duo Talon-Talata et le Duo Djimba-Hounkpè pour leurs participations à la compétition et pour la confiance reçue de nos compatriotes qui leur ont accordé leurs suffrages.
Nos félicitations vont en particulier au Duo Talon-TALATA arrivé en tête de cette élection, dès le premier tour, selon les grandes tendances proclamées par la CENA.
Nous voudrions enfin tirer quelques leçons de ce scrutin. Avouons d’emblée que cette élection qui a connu un taux d’abstention très élevée n’a pas permis d’amorcer le grand chantier de la restauration de la confiance dans notre pays. Le peuple n’est pas sorti nombreux pour voter. En particulier, le peuple de l’opposition a boudé les urnes soit parce que traqué par la peur ou la psychose ambiante, soit parce
que démotivé par les partisans du boycott, ou affadi par la raideur d’un pouvoir qui ne leur inspire ni confiance ni enthousiasme démocratique.
Notre Duo a prôné l’alternance par les urnes. Mais le peuple a fait son choix en optant pour l’abstention et donc pour une forme de continuité. Directement ou Indirectement, volontairement ou involontairement, nos camarades de l’opposition qui ne nous ont pas rejoint pour contribuer à motiver le peuple de l’opposition à voter pour nous afin d’assurer cette alternance ont contribué à assurer cette continuité de l’Etat des lois alors que nous nous sommes battus pour un retour à l’état de droit. Il fallait s’accommoder juridiquement de l’Etat de loi pour travailler à un retour à l’Etat de droit. Mais il n’en n’a pas été ainsi, pour l’instant à cause de la raideur de nos anciens camarades. Nous nous sommes retrouvés pris dans un étau
de deux raideurs politiques : d’un côté celle de l’Etat de loi mise en place par le régime dit de la Rupture, et de l’autre celle de nos

camarades démocrates qui n’ont pas voulu nous comprendre et nous suivre.
Mais il n’empêche. Notre combat se poursuivra vaille que vaille. Nous allons continuer à œuvrer pour le retour au bercail des exilés politiques, pour la libération des prisonniers politiques dont le nombre ne cesse d’augmenter. Nous nous battrons pour cette Conférence Nationale de la Restauration que nous avons prônée au cours de notre campagne ainsi que pour toutes les problématiques socio-économiques que nous avons défendues surtout en faveur de la jeunesse.
La campagne électorale est terminée, le scrutin a eu lieu, mais l’avenir politique est à nous. Mon colistier Iréné AGOSSA et moi nous
Continuerons à nous battre pour la Restauration de la CONFIANCE et même de la CONSCIENCE dans notre pays le Bénin. Notre combat ne
S’arrête pas au 11 avril 2021. A toutes nos militantes et militants, sympathisants, électeurs, et à toutes les concitoyennes et concitoyens de notre beau pays le Bénin nous disons : « ne vous découragez pas. L’espoir reste permis. Si vous êtes prêts, nous sommes prêts aussi ».
Vive la Restauration de la Confiance et de la Conscience
Vive le Bénin
Je vous remercie

À propos laprimeur

Check Also

Compte-rendu du conseil des ministres du mercredi 24 novembre 2021

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce mercredi 24 novembre 2021, sous la présidence de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils