JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
lundi , septembre 20 2021

Présidentielle du 11 avril au Bénin : le président Emmanuel Tiando livre son message à la veille du scrutin

Emmanuel Tiando, président de la Céna livrant son message, 10 avril 2021 @laprimeur

A moins de 24h du déroulement du scrutin présidentiel du 11 avril 2021, le président Emmanuel Tiando s’est adressé au peuple béninois. Dans son message livré depuis le siège de la Commission électorale nationale autonome (Céna) ce samedi 10 avril 2021, il a non seulement remercié les acteurs impliqués dans l’organisation de l’élection pour leur soutien, mais également invité les uns et les autres à savoir raison garder pour un vote paisible. Toutefois, le président se désole des manifestations violentes constatées de part et d’autre sur le territoire national en dépit de son appel à la paix lancé au crépuscule de la campagne électorale. A l’en croire, relativement aux blocages connus au niveau du transport du matériel électoral vers certaines communes, l’institution a pris des mesures adéquates pour que le scrutin puisse se dërouler dans ces localités même si le risque du démarrage en retard n’est pas écarté.

ALLOCUTION DU PRESIDENT A L’OUVERTURE
DU SCRUTIN DU 11 AVRIL 2021.

  
Béninoises et béninois,
Chers compatriotes.
La campagne électorale pour le premier tour de l’élection présidentielle vient de prendre fin et demain, dimanche, 11 avril 2021, nous sommes appelés aux urnes pour élire, parmi les trois duos de candidats en lice, ceux qui assumeront la lourde charge de présider aux destinées de notre pays au cours des cinq prochaines années.
Ainsi, pour la 7ème fois consécutive depuis l’instauration du Renouveau démocratique dans notre pays, nous serons 4.958.850 béninoises et béninois répartis dans 15.531 postes de vote à être conviés pour accomplir notre devoir civique.
A la veille du dernier acte de notre processus électoral, je voudrais exprimer nos sentiments de reconnaissance à toutes les institutions de la république, aux partis politiques, aux partenaires techniques et financiers, aux organisations de la société civile ainsi qu’à toutes les personnes de bonne volonté pour leur implication et leur soutien dans la préparation de cette élection.
Je salue particulièrement la présence des observateurs internationaux notamment ceux de l’Union Africaine, de la CEDEAO, du Conseil de l’Entente, de l’OIF, du RESAO de la CEN-SAD et de l’IRI venus nous témoigner de leur solidarité et vivre avec nous ces instants palpitants de la vie de notre pays.
La particularité de cette élection est qu’elle est régie par un nouveau cadre juridique dont l’essentiel porte sur la présentation de candidatures en duo comprenant un Président et un Vice-président élus ensemble au suffrage universel. Elle connaîtra aussi la participation de nos compatriotes résidant à l’extérieur du territoire national qui voteront aussi le même jour dans 11 centres de vote regroupés dans les 7 pays retenus.
Chers compatriotes,
Voici venu le jour pour un nouveau rendez-vous avec l’histoire ou plus exactement avec notre destin que nous souhaitons tous radieux.
A l’ouverture de la campagne électorale, j’avais formé le vœu qu’elle se déroule dans un climat de paix, de fraternité et dans le respect des dispositions de la loi. Cet appel n’a malheureusement pas été entendu par tous puisque des incidents ont été observés dans quelques localités. J’ai bon espoir que ce dimanche 11 avril, la raison l’emportera enfin sur la passion afin que le scrutin se déroule sous de meilleurs auspices. J’en appelle donc à l’esprit de patriotisme et au sens de responsabilité de chacun pour conjurer le mauvais sort. C’est dire que nous devons absolument éviter de commettre l’irréparable en nous abstenant de tenir des propos ou de poser des actes de nature à compromettre les fondements de notre vivre ensemble, c’est à dire la paix, la fraternité et la cohésion nationale.
La garantie du maintien de ce climat de paix reste, bien entendu, subordonnée à la bonne organisation du scrutin. A ce propos, je puis vous assurer que la CENA avait pris toutes les dispositions idoines pour garantir la disponibilité en nombre et à temps du matériel électoral dans les différents postes de vote. De même, nous avons assuré la formation adéquate des agents électoraux pour faire face aux différentes tâches liées à l’organisation du scrutin.
Cependant, je dois avouer que notre volonté d’acheminer à temps le matériel a été entravée par le blocage de la circulation sur les grands axes routiers menant vers la partie septentrionale du pays. Grâce aux mesures prises par le Gouvernement, la circulation se rétablit progressivement. Mais cette situation imprévue signifie que dans certaines localités du nord du Benin, le déploiement du matériel électoral pourrait accuser du retard avec comme conséquence un démarrage tardif des opérations de vote.
Je voudrais néanmoins réaffirmer la détermination de la CENA à organiser le scrutin dans la transparence à travers la prise de mesures subséquentes dont l’application incombe aux agents électoraux.
A cet égard, je rappelle à tous les Coordonnateurs d’arrondissements et à leurs assistants ainsi qu’à tous les membres des postes de vote qu’ils sont investis d’une mission républicaine et non partisane et qu’à ce titre, ils doivent faire preuve d’impartialité, de neutralité et de professionnalisme dans son accomplissement au risque de tomber sous le coup de la loi.
Ainsi, en application des dispositions du Code électoral, ils doivent admettre sans entrave aucune les représentants des candidats dès lors qu’ils sont dûment mandatés. Ils sont aussi tenus de leur remettre une copie de la feuille de dépouillement et de la fiche de compilation. Je leur recommande enfin de faire preuve de courtoisie et de respect vis à vis des électeurs notamment les personnes âgées et les personnes handicapées.
Je voudrais aussi porter à l’attention de tous les électeurs que le vote avec toutes les cartes LEPI est autorisé et que les pièces d’identification valables sont celles établies par l’arrêté N° 2021/043 du Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique en date du 1er avril 2021 à condition que les intéressés soient inscrits sur la liste électorale. 
Chers compatriotes,
Le scrutin de ce dimanche 11 avril se tiendra dans le contexte de la pandémie de la Covid 19 dont chacun de nous mesure la gravité sur la santé et son degré de contagiosité. C’est pourquoi, soucieux de la protection sanitaire des électeurs et des populations, le Gouvernement a mis à la disposition de la CENA les masques et le gel hydro alcoolique qui seront déployés dans chaque poste de vote. De même, grâce à l’appui de la CEDEAO dont je salue la bienveillante disponibilité, la CENA a recruté des agents dénommés « Sentinelles Covid 19, qui seront déployés dans chaque poste de vote pour assurer la mise en œuvre des mesures de protection sanitaire et le respect de la distanciation physique. A cet effet, je demande à chaque électeur d’avoir un comportement citoyen en vue de garantir la protection sanitaire de nous tous.
C’est sur cet appel que je vous invite à vous rendre massivement aux urnes demain, dimanche 11 avril, pour accomplir votre devoir civique dans l’ordre, la discipline et le respect des gestes barrières.
Vive le Benin
Je vous remercie.
Cotonou, le 10 avril 2021

Emmanuel TIANDO,
Président/CENA.

À propos laprimeur

Check Also

Femmes les plus influentes d’Afrique : Mariam Chabi Talata dans le top 100

Elles sont 100 femmes du continent noir. Identifiées par l’agence Avance Media, spécialisée dans les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils