JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
samedi , décembre 4 2021

1ERE SESSION ORDINAIRE DE L’ANNEE 2021:Une rétrospection sur les acquis pour de nouvelles perspectives plus dynamiques

JAMES WILLIAM GBAGUIDI, PORTE-PAROLE DE L’ASSEMBLEE NATIONALE


Les députés à l’Assemblée nationale du Bénin sont attendus à l’hémicycle ce jeudi 1er avril 2021, dans le cadre de l’ouverture de la première session ordinaire de l’année 2021. Face à la presse ce mercredi 31 mars 2021, le porte-parole du parlement, James William Gbaguidi, a annoncé les points inscrits à l’ordre du jour de cette session sans oublier d’insister sur le rôle qui lui incombe désormais dans son rapport avec les médias. 


La Rédaction


Une page sera fermée pour laisser place à une nouvelle dès ce jour à l’Assemblée nationale. Conformément à l’article 21 alinéa 2 du Règlement intérieur, c’est ce jeudi que le président Louis Vlavonou procédera à la présentation de son rapport d’activités couvrant la période allant du 1er octobre 2020 au 31 mars 2021. Cinq mois de durs labeurs ayant permis à l’institution d’accomplir avec application la mission trilogique qui lui incombe. En tant que représentants du peuple au palais des gouverneurs, les élus ont non seulement eu une production légistique abondante, pu contrôler le gouvernement mais également réaliser plusieurs réformes administratives visant à redynamiser la représentation nationale. C’est d’ailleurs ce qui a fait l’objet de la conférence de presse du porte-parole de l’Assemblée nationale, James William Gbaguidi qui, face aux hommes des médias, a présenté l’ossature de cette session qui s’ouvre aujourd’hui avec de nouveaux projets envisagés pour conserver l’image de marque de la 8ème législature. En dehors de l’allocution d’ouverture du président Louis Vlavonou, il sera question de faire une reddition de comptes  de chaque aspect de la gestion. 


Un bilan global des lois et réformes majeures attendu

Tel que annoncé par le Directeur adjoint des services de l’information et de la communication (DE-SICOM), les lois et réformes majeures opérées durant la période supra seront passées en revue. Il faut déjà retenir à ce niveau,  le Projet de loi portant code de la nationalité béninoise ; le Projet de loi portant statut du barreau de la République du Bénin ; le Projet de loi portant loi organique sur le Conseil économique et social ; le Projet de loi modifiant et complétant la loi n° 97-028 du 15 janvier 1999 portant organisation de l’administration territoriale de la République du Bénin ; le Projet de loi portant création, organisation et fonctionnement des offices à caractère social, culturel et scientifique ; le Projet de loi portant protection et règles relatives au commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction en République du Bénin ; le Projet de loi portant définition et répression de l’usure en République du Bénin et le Projet de loi portant régime financier des collectivités territoriales en République du Bénin. Toujours dans ce registre, les travaux parlementaires ont abouti à la proposition de loi portant hygiène publique en République du Bénin, la proposition de loi portant gestion des produits chimiques et de leurs déchets en République du Bénin, la proposition de loi sur les cérémonies ruineuses, la proposition de loi portant obligation de souscription d’assurance par tout utilisateur d’un véhicule terrestre à moteur en République du Bénin ainsi que la proposition de loi modifiant et complétant la loi organique n° 92-021 du 21 août 1992 relative à la Haute

Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication. En ce qui les concerne, les réformes engagées sont classées en deux grandes catégories, celles touchant la vie de l’Etat et celles touchant l’institution parlementaire. Il s’agit notamment de la révision de la Constitution ; de l’amélioration et la consolidation de la réforme du système partisan ; de l’amélioration du système électoral ; de l’encadrement des règles relatives à l’emploi  sans occulter les dispositions relatives à la santé des personnes, à la prévention de la corruption…

Les réformes majeures inhérentes à l’Assemblée nationale sont une quinzaine dont notamment la modification du Règlement intérieur, la création de la DSICom et de l’IPAB, la création de la cellule d’audit interne, mise en place des organes de passation des marchés publics, la révision du statut du personnel, l’élaboration et la validation d’un plan de sécurité et de défense de l’Assemblée nationale, pour ne citer que celles-là. Par ailleurs, le Parlement a également joué son rôle de contrôle de l’action gouvernementale. Ceci passe par les questions d’actualité, orles sans débat, orales avec débat et les questions écrites posées à l’exécutif sur des sujets qui touchent à la vie des béninois. Notons qu’à l’issue de la proclamation des résultats de l’élection présidentielle du 11 avril 2021, le Président Louis Gbèhounou Vlavonou aura aussi à présenter son rapport d’activités.


Le partenariat parlement-presse pour une libre circulation de l’information

Réforme majeure de la 8è législature, la création du poste de Directeur adjoint des services de l’information et de la communication (DA-SICOM), Porte-parole de l’Assemblée nationale, est une bouffée d’oxygène qu’a apportée le président Louis Vlavonou au partenariat entre la presse et l’institution de contre-pouvoir. Cet organe mis en place sera désormais l’interface entre le pouvoir législatif et la presse considérée comme le quatrième pouvoir. Nommé en tant que porte-parole, James William Gbaguidi affiche d’ores et déjà sa disponibilité à redynamiser cette branche afin que toute l’édifice puisse tenir debout. « Les rapports entre le Parlement et la presse seront réguliers.

A l’ouverture et à la clôture de chaque session ordinaire, il y aura une conférence de presse soit pour annoncer soit pour faire le point. Ce partenariat sera de longue durée. Et je souhaite que dès que vous avez des brimes d’informations sur le parlement, que vous nous contactiez pour avoir la version du parlement avant de publier dans les colonnes de vos journaux et sur vos antennes de télévision ou radios », a indiqué James William Gbaguidi. A l’en croire, il n’y a donc pas de doute à avoir car tout sera mis en œuvre pour que l’information crédible ne manque pas aux médias appelés diffuser des nouvelles dont la véracité est établie. 


Feu Jean-Pierre Babatoundé suppléé par Codjo Louis Dossou

L’honorable député Jean-Pierre Babatoundé qui a récemment tiré sa révérence et été inhumé sera remplacé par son suppléant Codjo Louis Dossou. Ce dernier prendra officiellement place à l’occasion de l’ouverture de la première session ordinaire de l’année 2021 de l’Assemblée nationale. Ceci, conformément aux dispositions du règlement intérieur du parlement. Mort le vendredi 05 février 2021, l’honorable député Jean-Pierre Ibitètcho Babatoundé a été conduit dans sa dernière demeure le samedi 27 février 2021 après une messe corps présent dite en l’Eglise Saint Jean-Paul II de Kétou. 


Un baptême de feu réussi pour James William Gbaguidi


Directeur adjoint des services de l’information et de la communication, porte-parole de l’Assemblée nationale, James William Gbaguidi a réussi son baptême de feu. En effet, le président Louis G. Vlavonou, dans le cadre des multiples réformes engagées à la tête du parlement béninois a nommé en début d’année 2021, un jeune Directeur pour représenter valablement l’institution en tant que son porte-parole. Les béninois ont désormais la preuve physique de combien le besoin était là et surtout, le choix  a été bien filtré. James William Gbaguidi, a fait sa première sortie face à la presse béninoise dans sa posture de Directeur adjoint des services de l’information et de la communication, porte-parole de l’Assemblée nationale.

Dans un style élaboré, convaincant et rassurant, il s’est entretenu avec les acteurs des médias sur nombre de sujets.  Un  tour d’horizon a été fait sur les grandes réformes entreprises par le président de l’assemblée nationale, les perspectives, le contenu des sujets qui feront au menu de la première session de l’année 2021 qui s’ouvre   ce 1er avril 2021. Cette sortie et les témoignages des journalistes recueillis sur place sont la preuve que le président Louis G. Vlavonou vient de combler un important vide. Le directeur adjoint a d’ailleurs promis être le premier interlocuteur  entre la presse et le parlement pour barrer la route au déficit d’information qui conduit à la désinformation.

À propos admin

Check Also

Compte-rendu du conseil des ministres du mercredi 24 novembre 2021

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce mercredi 24 novembre 2021, sous la présidence de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils