JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
mardi , septembre 21 2021

Elections législatives en Côte d’Ivoire : Le RHDP, une victoire attendue ?

Depuis ce mardi soir, les ivoiriens ont connu les résultats du scrutin législatif du 6 mars 2021. La Commission électorale a annoncé la victoire du parti au pouvoir, le RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix), qui conserve sa majorité.

L’opposition représente désormais 36% des sièges alors que les proches de Laurent Gbagbo ont fait leur grand retour après 10 ans d’absence. Le président Ouattara avait donné à ses équipes comme cap d’avoir autant d’élus que dans l’assemblée sortante. Finalement, le RHDP a 137 sièges contre 146 auparavant.

Une belle victoire attendue ou préparée alors. Malheureusement avec ses 137 sièges, le RHDP perd la majorité qualifiée des deux tiers qu’il possédait depuis les dernières législatives, en décembre 2016, avec ses 167 élus, plus ceux de ses alliés en dépit du fait que le taux de participation à ces législatives à un tour s’élève à 37,88 %, selon la CEI, soit un taux équivalent aux législatives de 2016.


En attendant l’épuisement des 5 jours dont disposent les candidats pour déposer un recours devant le Conseil constitutionnel, certains partisans pourront parler du grand retour du clan Laurent Gbagbo après dix ans à la touche notamment avec le fils aîné de l’ancien président, Michel Gbagbo, qui a été élu dans la circonscription de la commune de Yopougon à Abidjan, la plus grande de tout le pays et ancien fief de son père, que la coalition PDCI-EDS a réussi à reprendre au RHDP. Par ces résultats, l’opposition Ivoirienne aura échoué quand a son objectif de faire de l’Assemblée un contre-pouvoir au régime RHDP.

Par Fréjus A.

Dans le flux

À propos laprimeur

Check Also

Soudan du Sud : la société civile exige la démission du président et de son vice-président

Riek Machar (à gauche) et Salva Kir (à droite), @Getty Images La société civile Sud-Soudanaise …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils