JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
jeudi , octobre 21 2021

Bénin : vers l’adoption d’un code pour réglementer le secteur de la publicité

De gauche à droite, le DCM, le ministre Alain Orounla et le SG du ministère de la communication

Alain Orounla, le ministre de la communication et de la poste a procédé dans la matinée de ce mardi 09 mars 2021 à l’ouverture de l’atelier de présentation de l’avant-projet du Code de la publicité en République du Bénin. La cérémonie a eu lieu à l’Infosec de Cotonou en présence des acteurs du secteur y compris les représentants des professionnels des médias.

« Notre pays ne dispose pas d’une loi régissant le secteur de la publicité. C’est une tare, c’est un tort, c’est une lacune », a déclaré le ministre Alain Orounla à l’occasion de la cérémonie d’ouverture des travaux de l’atelier de présentation de l’avant-projet du Code de la publicité en République du Bénin. Il était donc important de définir un cadre légal précis en la matière. Dans cette optique, l’événement qui a réuni un parterre d’acteurs du domaine de la communication et des médias a été marqué par trois allocutions.

La première est celle du directeur de la communication et des médias, Levy Ayeyemi qui a reconnu le mérite et loué l’engagement dont a fait preuve le ministre dans le processus de l’élaboration du document soumis à l’appréciation des acteurs. Il n’a pas manqué de saluer l’implication active des acteurs sectoriels  notamment les hommes des médias, le ministère du commerce, les cadres du ministère de la communication et autres.

Parachever un document de 212 articles

A sa suite du directeur, le représentant des agences de communication, Dr. Alexis Gnanguenon, directeur général de BG communication, a pris la parole pour  souligner le caractère indispensable que revêt cet événement avec pour finalité de valider un important document longtemps attendu dans le secteur de la publicité. Ainsi, à l’instar de plusieurs pays voisins, le Bénin est sur le point de se doter d’un code dont l’avant-projet soumis à l’appréciation des acteurs est composé de 212 articles, 25 chapitres, 17 paragraphes et au total 14448 mots.

C’est donc dans l’optique de parachever un tel travail entamé depuis plusieurs mois de concert avec les professionnels de la publicité et les autres acteurs de la chaine que l’atelier a été ouvert à la grande satisfaction de la représentante des professionnels des médias. Zakiath Latoundji, présidente de l’Union des Professionnels des médias du Bénin (UPMB), s’est réjouie de la naissance de cet outil qui a plusieurs fois fait l’objet de discussions entre les patrons de la presse et qui est d’une importance capitale non seulement pour ces promoteurs d’organes de presse mais également pour leurs employés.

Le discours du ministre Alain Orounla viendra boucler la boucle pour lever un coin de voile sur l’utilité de cet instrument juridique dont l’avènement permettra sans doute de corriger un certain nombre d’imperfections longtemps déplorées dans le secteur de la publicité. Pour Alain Orounla c’est un grand jour qui se lève sur le secteur afin de pallier les nombreux problèmes qui entachent l’écosystème économique béninois. Il faut noter que le projet soumis à l’appréciation des acteurs atterrira bientôt sur la table des députés à l’Assemblée nationale qui en étudiera la portée pour sa validation.

Par Emmanuel M. LOCONON

Dans le flux

À propos laprimeur

Check Also

A Azowlissè, ils ont dépouillé la caisse de la Vierge Marie

Un cambrioleur louchant par la porte @verisure.fr Au Bénin, l’église catholique Sainte Thérèse de l’Enfant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils