JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
vendredi , juin 25 2021

Edition 3 de Café Femme Leader : ‘’Women And Power Association‘’ célèbre autrement le 8 mars

Café Femme Leader, Panel 2, « Solidarité entre femmes, une utopie ? »

L’Organisation non gouvernementale, Women And Power Association a tenu, dans la matinée du samedi 6 mars 2021, la troisième édition de Café Femme Leader. L’événement s’est déroulé dans l’enceinte du Campus numérique francophone sis à l’université d’Abomey-Calavi en présence de plusieurs femmes venues de divers horizons, et a été un véritable moment d’échange.

Créer un cadre de dialogue entre les femmes confirmées pétries d’expériences et les jeunes filles aspirantes au leadership. Depuis trois ans, Women And Power Association est restée égale à elle-même dans un tel objectif qui lui permet, en organisant le ‘’Café Femmes Leaders’’, de susciter davantage chez plus de femmes la conviction de s’engager absolument dans le processus du développement durable. Acquise à cette noble cause, l’Organisation non gouvernementale a renouvelé encore à travers la troisième édition de son initiative cette ambition nourrie par la présidente Charlotte Ezébada et ses collaborateurs. Cette dernière reviendra d’ailleurs dans son mot de bienvenue, sur la genèse et l’élogieux palmarès de ce projet qui fait son bonhomme de chemin d’impact.

Café Femme Leader 3, Panel 1, Thème: « Quelles actions pour plus d’engament des filles ? »

S’inscrivant dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la femme, le 8 mars, cette activité vient donc à point nommé et les thèmes choisis à cet effet sont tout aussi évocateurs.  Pour l’édition 3, le thème principal qui a focalisé les attentions est « Aux filles l’égalité leadership, vers l’échec ? Osons en parler ». Il a été scindé en deux sous-thèmes à savoir, « Quelles actions pour plus d’engament des filles ? » et « Solidarité entre femmes, une utopie ? ». Ces différents thèmes ont été décortiqués au cours de deux différents panels constitués d’acteurs acquis à la cause féminine. Dans le développement du premier thème, les panélistes ont d’abord expliqué que l’engagement s’entend comme un service rendu à la société et partant de là, dire que les femmes ne sont pas engagées pose problème selon Docteur Odry Fifonsi Agbessi, présidente de l’ASBL VIA-ME, coordinatrice du projet Gnonnou Asuka.

Une position soutenue par Chamma Gbeha, le second membre du panel qui va renchérir à son tour avec des exemples de causes que les femmes, voire les hommes défendent. Il faut retenir que le choix d’une cause, qu’elle soit politique, environnementale, juridique, ou sociale, dépend en réalité de histoire, des croyances ou du milieu de vie de celui ou celle qui l’incarne. Dans l’un ou dans l’autre domaine, la finalité  demeure la même, s’accordent les panélistes. Ils ont mis particulièrement l’accent sur la compétence, la passion et la motivation personnelle pouvant permettre aux femmes « d’oser se mettre à la table » tel que suggéré par Dr. Odry Fifonsi Agbessi. « Si la femme est compétente, rien ne peut l’arrêter », a affirmé la présidente de l’organisation initiatrice de l’événement.

L’engagement dans la solidarité

Comme un prolongement du premier panel, le second animé par professeur Euloge Ogouwalé, Joël Arsène Noumonvi, président de l’Association des blogueurs du Bénin, et Chalotte Ezébada, s’est centralisé sur l’engagement et la solidarité des femmes. Sous la modération de Emmanuel Gansè, activiste et blogueur, acteur de la société civile, les panélistes ont notamment insisté sur la conviction qui n’est rien d’autre que les profondes aspirations de la femme voulant s’engager.

Women and Power Association, Café Femme Leader 3

L’engagement selon eux est une décision personnelle et l’on ne doit s’engager que par volonté. L’état des lieux en ce qui concerne l’engagement et la solidarité des femmes est mitigé. Aussi ces dernières sont-elles invitées à accepter leurs différences les unes des autres et à vaincre la jalousie et les querelles inutiles qui bloquent l’atteinte des objectifs qu’elles se sont fixés. Questions, apports et témoignages, les interventions des participants ont enrichi le débat animé autour des taxes de café chaud.

Par Emmanuel M. LOCONON

Dans le flux

À propos laprimeur

Check Also

Soro Guillaume Kigbafori

COTE D’IVOIRE : Condamné à vie, Guillaume Soro rejette le verdict

Soro Guillaume Kigbafori L’ancien président du parlement ivoirien Guillaume Soro condamné à la prison à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils