JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
samedi , juin 12 2021

Compétition universitaire droit OHADA 2021 : 45 candidats évalués pour l’étape de l’UAC

Compétition universitaire droit OHADA 2021

Le samedi 06 mars 2021 a  eu lieu à l’amphithéâtre  Houdégbé de l’Université d’Abomey-calavi, la première  épreuve écrite de la compétition Droit OHADA,  organisée par la Fondation pour le Droit Africain, présidée par  le juriste Jaïrus Agossadou,  en partenariat avec le Barreau, la Faculté de Droit et l’Institut Français. 

L’objectif de cette activité est  de contribuer premièrement  à l’amélioration générale du climat des affaires au Bénin et  secondairement  de sélectionner  une équipe qui ira représenter le Bénin  au niveau continental , d’ici  septembre 2021  au  Tchad  à  N’djamena où ils auront à composer sur des questions en rapport avec le droit OHADA tout en faisant une plaidoirie.   

13/20, c’est la moyenne qui permet d’accéder à la deuxième phase  de cette compétition  qui  comporte trois différentes étapes avant la phase finale  qui mettra en compétition  plus d’une quinzaine de pays  ayant signé le traité de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du droit des Affaires. Pour cette deuxième édition, les étudiants en droit des universités  privées installées dans Cotonou  se sont fait représenter.

« La particularité  de cette année. C’est qu’on a eu des universités privées. Ce n’était pas le cas lors de la première   édition où on avait que juste les étudiants de  la FADESP » déclare Jaïrus Agossadou, avant  de préciser une autre innovation. «  Cette année,  on a eu  également  l’opportunité d’étendre le concours partout dans le Bénin. Il y a  des étudiants  qui sont dans la région septentrionale   qui vont composer à l’université de Parakou le 20 mars 2021 prochain ».  

A suivre le représentant du barreau, Me Bienvenu Bédié,   cette compétition est à saluer car cela participe  d’une préparation aux professions dont la parole est l’outil.  « C’est une activité qu’il faut saluer.  Beaucoup d’étudiants à l’université plus précisément à la Faculté de Droit, sont nombreux à  aspirer à exercer la profession d’avocat.  Ils sont nombreux à  désirer d’autres professions où la parole est l’outil de travail. Alors, commencer  à ce niveau déjà à les initier, permet de les mettre dans le bain de ce qui pourra être leur vie professionnelle  de demain. On  ne peut qu’encourager cela. »  a-t-il laissé entendre.

Selon l’avocat au barreau du Bénin, au-delà de la prise de parole,  ça permet aux étudiants  de revisiter les actes uniformes de l’OHADA. «  C’est pourquoi  vous allez voir que l’épreuve qui est passée ce matin englobe de façon générale   le droit OHADA, la création les membres  et les organes, etc. » dit-il. Le barreau béninois attend donc que ces pépinières poussent pour assurer la relève  car les hommes passent, les institutions restent. Rappelons que  le représentant de l’Institut Français, Bernard Klein  était de la partie. Il y a dans son conseil,  stimulé les candidats en faisant la promesse de   faire voyager deux des lauréats.

Par Bienvenue AGBASSAGAN

Dans le flux

À propos laprimeur

Check Also

Agriculture : Phaz Compassion Bénin et Mercy Ships engagés au côté de la jeunesse béninoise

Les deux organisations non-gouvernementales, Phaz Compassion Bénin et Mercy Ships lancent une formation centrée sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils