JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
vendredi , juin 25 2021

Tchad : le domicile de l’opposant Yaya Dillo attaqué, sa mère tuée

Yaya Dillo Djerou, à l’occasion de l’annonce de son ralliement au président Idriss Déby le 10 novembre 2007 à N’Djamena/ @afp.com Thomas Coex

Candidat à l’élection présidentielle, le domicile de Yaya Dillo Djerou a été attaqué, dimanche 28 février 2021. L’opposant accuse le gouvernement qui rejette à son tour ces accusations et donne sa position à travers un communiqué.

Situation tendue dimanche soir au Tchad après les violences survenues au domicile  de Yaya Dillo Djerou. L’opposant au pouvoir Déby et candidat à la présidentielle d’avril prochain affirme avoir subi une attaque ainsi que des membres de sa famille, tués lors des manifestations violentes.

Pour l’ancien chef rebelle et ancien ministre du pays d’Idriss Déby, il s’agit d’une manœuvre visant à lui arracher intentionnellement la vie. « L’objectif, c’est de m’assassiner ! », a-t-il déclaré au micro de Rfi. « A 5h du matin, ils ont attaqué mon domicileLes gens de la garde rapprochée du président… Ils ont tué ma mère, mon fils et trois de mes parents.», a-t-il relaté.

Sur les réseaux sociaux comme dans le rang des organisations de défenses des droits humains, après l’annonce de cette triste nouvelle, l’émotion est forte. La Convention tchadienne des droits de l’homme confirme les accusations de l’opposant qui impute la responsabilité de cette attaque au gouvernement. Mais de son côté, le pouvoir central ne voudrait pas porter cette charge.

Réaction du gouvernement

Dans un communiqué signé du ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Amb. Chérif Mahamat Zene, le gouvernement déplore les pertes en vie humaines. Mais il clarifie en disant qu’il ne s’agit pas d’une attaque armée à domicile. A en croire le ministre porte-parole, «suite à un refus systématique, depuis 48 heures de monsieur Yaya Dillo, appuyé par un groupe de personnes armées, de répondre à deux mandats judiciaires, a vertement défié l’autorité de l’Etat en opposant une résistance armée».

Un comportement qui, ayant entrainé le recours aux forces, a viré au drame. Dès lors, « les forces de défense et de sécurité, en intervention pour l’exécution de ces mandats, ayant essuyé des tirs d’armes provenant du domicile où il s’est retranché, n’ont pas eu d’autre choix que de riposter en légitime défense », explique le communiqué ministériel qui déplore « deux morts et cinq blessés dont trois parmi les forces de l’ordre ».

« Les chars que Macron venait de livrer au Maréchal »

Dans sa réaction sur Facebook, Jean-Luc Mélenchon n’a pas du tout été tendre avec le président Tchadien et « ses amis » de la France. « Le Maréchal Déby exagère mais ses amis Macron et Le Pen ne sont pas encore dégoûtés », a réagi le président du groupe «La France insoumise à l’Assemblée nationale», député de la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône.

 


⇒LIRE AUSSI Paris : Pour dénoncer la misère, voici ce qu’un sculpteur fait d’Emmanuel Macron


 

Il souligne le rôle qu’ont joué les chars récemment livrés par le président Emmanuel Macron au président Idriss Déby et finit par conclure que « l’urgence est de sauver la vie de l’opposant Yaya Dillo », non par  accord avec lui mais pour permettre que l’élection ne soit pas la mascarade, renchérit-il.

Jean-Luc Mélenchon joue la diplomatie en faisant comprendre aux Tchadiens que la France « n’est pas seulement Macron et les chars qui les agressent ». « La France, dit-il, c’est aussi les Français qui rêvent d’un partenariat mutuellement respectueux sur des dynamiques partagées avec les Africains de tous les pays».

Par Emmanuel M. LOCONON

Dans le flux

À propos laprimeur

Check Also

Hamed Bakayoko, le premier ministre ivoirien est décédé

Hamed Bakayoko La Côte d’Ivoire a perdu son premier ministre Hamed Bakayoko. Son décès a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils