JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
jeudi , septembre 23 2021

Présidentielle 2021: « Une grande compétition qui va prendre l’allure d’une fête », entrevoit le directeur César Godonou

César Godonou à l’occasion du  »Podium aux artistes en herbe à Akpro-Missérété »

Le directeur départemental du tourisme, de la culture et des arts de l’Ouémé et du Plateau, César Godonou était reçu sur l’émission ‘’Expression directe’’ de Gerddes Fm le dimanche 28 février 2020. Pendant environ une heure trente d’horloge, il s’est prononcé sur l’actualité politique béninoise sans oublier de faire un bref bilan des trois mois passés à la tête de la direction.

Loin d’être un jeu amical comme l’insinuent certaines langues, la bataille présidentielle sera rude. Le directeur département du tourisme, de la culture et des arts de l’Ouémé et du Plateau n’a aucun doute à ce propos. Sur  Gerddes Fm, César Godonou affiche son assurance quant à l’issue que réserve cette joute électorale. Relativement au débat politique houleux en cours depuis quelques semaines, l’invité n’y trouve pas vraiment un intérêt particulier car selon lui, sur la question du parrainage par exemple, il ne devrait pas y avoir autant de polémiques et ce n’est pas maintenant qu’il faut faire ses déclarations et réclamations, renchérit-il.

Il estime en effet que tous les acteurs, même ceux de l’opposition d’aujourd’hui s’accordent sur le fait qu’il devait y avoir un mécanisme qui permette de filtrer les candidatures de telle sorte qu’on assiste plus aux candidatures fantaisistes. Il fallait donc voter ces lois qui fâchent aujourd’hui pour, dit-t-il, « mettre fin à la pagaille ». Ainsi donc, au lieu de se chamailler sur cet aspect de la chose, ce qu’il appelle des « jeux politiques », il propose plutôt que les acteurs politiques respectent simplement les textes en vigueur.

« Il n’y a pas de demie mesure », a-t-il lâché. Il aurait été un élu, maire ou député, qu’il aurait parrainé un candidat ayant un bon projet de société, conditionne César Godonou. Mais cela n’étant pas, le conseiller municipal  élu à Ifangni sur la liste Bloc Républicain à l’issue des communales passées, sera au fait des batailles des partis proches du pouvoir pour la réélection de leur leader Patrice Talon. Tout en se demandant si tous les béninois devraient se porter candidats avant qu’on ne parle d’élection inclusive, l’invité de Gerddes Fm assure que la prochaine joute est ouverte à tout le monde et qu’il n’y a aucune raison d’espérer des troubles.

En tout cas, ce sera « une grande compétition qui va prendre l’allure d’une fête », entrevoit le directeur départemental en promettant déjà un KO pour le président Patrice Talon, « plus populaire que tous les béninois aujourd’hui ». César Godonou a surtout confiance en l’équipe de campagne mise en place qui, pense-t-il, rassure et convainc. Celle-ci a été bien pensée, bien constituée et reflète à son entendement  de l’expérience qui inspire la victoire.

Trois mois après son avènement

César Godonou  a pris service le 12 novembre passé. Cela fait trois mois qu’il met en exergue ses potentialités à la tête de la direction départementale du tourisme, de la culture et des arts de l’Ouémé et du Plateau. En dépit du fait que toutes les communes sous sa tutelle ne soient pas  des localités à valeur touristique et des impacts de la Covid-19 sur le flux touristique, il essaie de donner du sien pour révéler les ressources touristiques, culturelles et artistiques de son territoire.

En témoignent les actions déjà mises en œuvre notamment le programme visant à détecter les talents locaux dans le monde musical, les encadrer et leur donner l’opportunité de se révéler car « c’est comme ça qu’on se forge une réputation dans le domaine », a affirmé le Directeur dans son bilan à mi-parcours. Tout en saluant les efforts du président Patrice Talon et de son ministre Jean Michel Abimbola, César Godonou   a fait comprendre que pour que le tourisme prospère, les communes doivent prendre leurs responsabilités.

Par Emmanuel M. LOCONON

Dans le flux

À propos laprimeur

Check Also

Bénin : les directeurs de la maternelle et du primaire nouvellement nommés (liste)

Le ministre des enseignements maternel et primaire a nommé de nouveaux directeurs d’écoles dans les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils