JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
samedi , juin 12 2021

Bénin : le parquet saisi d’une plainte contre Fred Houénou pour diffamation

Fred Houénou

Bertin Koovi, président de l’Alliance Iroko, a saisi, 24 février 2021, le procureur de la République par une plainte contre Fred Houénou.  Le plaignant accuse ce dernier de diffamation.

Diffamation par voie électronique.  C’est l’objet de la plainte déposée au parquet par le président Bertin Koovi. Il sollicite la compétence du procureur de la République afin que  son accusé,  Fred Houénou puisse répondre de ses affirmations en apportant les preuves y afférentes.

Le président de l’Alliance Iroko n’attend que ça : « J’exige que Fred Houénou apporte les preuves de ses différentes allégations devant le tribunal », lit-on dans la plainte déposée auprès du procureur de la République près le tribunal de première instance de Cotonou.

 


⇒LIRE AUSSI Bénin-Politique : Fred Houénou adresse une lettre ouverte à Talon


 

En effet, Bertin Koovi fait état au procureur de ce que l’intéressé, par message électronique, en vidéo et en audio, aurait fait des allégations disant que Reckya Madougou serait intervenue auprès de la police togolaise pour qu’il ne soit pas extradé au Bénin et qu’elle lui aurait surtout donné de l’argent. Il ne se retrouve pas dans ses affirmations qui contrastent avec la réalité. « Je précise que je n’ai jamais ni rencontré, ni échangé au téléphone avec Reckya Madougou depuis que j’ai quitté l’INE en 1995 ».

 


LIRE AUSSI Tensions électorales en Afrique : une demande  » matinale » de Boni Yayi à l’UA


 

Fred Houénou aurait mentionné également dans ses vidéos que Bertin Koovi aurait perçu de l’argent chez différentes personnalités du gouvernement de la rupture. Le plaignant demande donc « la preuve des transferts de fonds que j’aurais reçus de différentes personnalités de la rupture comme il le mentionnait dans ses vidéos ». Sans quoi, le président de l’Alliance Iroko, Bertin Koovi demande réparation du préjudice moral que la situation lui aurait causé.

Par Emmanuel M. LOCONON

Dans le flux

À propos laprimeur

Check Also

« Ce qui préoccupe, c'est d'avoir des réceptacles convenables…»

clarifie Wilfried Léandre Houngbédji:« Ce qui préoccupe, c’est d’avoir des réceptacles convenables…»

WILFRIED LEANDRE HOUNGBEDJI,PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT Depuis l’annonce par la Société de gestion des déchets solides …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils