JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
dimanche , septembre 26 2021

Tournée de sensibilisation sur la paix: Mariam Talata Zimé engendre des ambassadeurs pour une présidentielle paisible

La vice-présidente de l’Assemblée nationale Mariam Chabi Talata Zimé Yérima a effectué une tournée de sensibilisation dans les communes de Savè, Parakou, Bassila et Bantè. Cette activité qui a pris fin ce jeudi 25 février 2021 a été l’occasion pour la colistière du président Patrice Talon d’exhorter les populations à la base à adopter des comportements favorisant la paix durant la période électorale.

Ils ont compris le message de la vice-présidente du parlement. Les populations des quatre communes visitées par Mariam Talata Zimé deviennent désormais de véritables messagères de la paix aux côtés de leurs proches. Têtes couronnées, sages, notables, jeunes, femmes, autorités locales, administratives et religieuses, ils étaient nombreux à répondre présents à ce rendez-vous de cœur à cœur avec la candidate à l’élection présidentielle du 11 avril 2021. Conscients de ce qu’aucun développement ne peut se faire dans le désordre ou la guerre, ils ont apprécié à sa juste valeur l’initiative prise par le numéro 2 de la huitième législature de sensibiliser ses compatriotes sur comment agir pour ne pas compromettre la paix surtout en période électorale.

De Savè à Bantè passant par Parakou et Bassila, le message et l’objectif de la dame de fer n’ont pas changé. Il s’agit de faire des autorités morales, traditionnelles et religieuses, des organisations, des jeunes et autres, des messagers de paix. Mercredi 25 février 2021, elle a été accueillie à bras ouverts à Savè par le roi de Tchatchou qui, approuvant la démarche, a profité pour prier pour la candidate à l’élection présidentielle, à sa suite et au Bénin tout entier. Mariam Talata Zimé échangera avec Sa Majesté Olouwayé, le responsable septentrional de la fraternité mondiale Ogboni. Elle voudrait que ladite fraternité soit un véritable vecteur de promotion de la paix en cette période. Sa doléance a été acceptée par les têtes couronnées qui ont promis aussi faire de leur mieux pour l’atteinte de cette idéale.

Préserver des vies

A Parakou, la démarche a été la même et ici, tous les acteurs se sont engagés à servir de flanc pour un climat de quiétude durant tout le processus électoral voire au-delà. Prenant la parole à cet effet, le maire Inoussa Chabi Zimé estime que les hommes politiques, « après leurs discordes, ils finissent toujours par se réconcilier ». Rien que cette réalité du monde politique doit guider les comportements des uns et les autres pour que la violence ne soit ni en amont, ni en aval du scrutin présidentiel prochain. Pour Mariam Talata Zimé, « toutes nos actions doivent contribuer à la préservation de notre vie », a-t-elle martelé à Parakou.

A Bassila, l’ambassadrice de la paix a aussi porté un message pacifique aux responsables d’associations de jeunes et de femmes, autorités religieuses et traditionnelles, élus locaux, chefs d’établissement et autres leaders d’opinion. Réunis à la maison des jeunes de la ville, ils ont compris avec leur hôte combien il est nécessaire de renforcer les efforts de maintien de la paix en période électorale et au-delà. « La paix, a indiqué la colistière de Talon, est cette réalité sans laquelle le rêve n’est pas permis ». Par conséquent, elle appelle la population du terroir à considérer avant tout l’aspect sacré de la vie. A l’en croire, la violence n’a de prix que le désastre. Raison pour laquelle il faut poursuivre les efforts dans le savoir vivre ensemble légendaire appréciée par la vice-présidente et dont Bassila a toujours fait montre dans l’histoire du pays.

Enfin…

Pour boucler la boucle, c’est à Bantè que la députée et sa délégation se sont rendues ce jeudi après Bassila pour insister toujours sur l’importance de la culture de la paix. La délégation a fait une escale chez le roi de Bantè avant de continuer sur la maison des jeunes où elle a rencontré la population. Le haut dignitaire a rappelé à son hôte le sens de la paix dans leur localité. « Nous avons ici à Bantè et au-delà un amour avéré pour la paix. C’est pourquoi Bantè est appelé pays des pactes de terres », a fait savoir le roi avant d’évoquer l’alliance Batonou-Nago au nom de laquelle un cabri a été offert à la première vice-présidente tel que prescrit par le cousinage de plaisanterie.

En contact avec la population, Mariam Chabi Talata a rappelé qu’aucune cause n’est au-dessus de la vie parce que chaque vie est unique et irremplaçable. Elle va alors inviter de ce pas les uns et les autres, de surcroit ses collègues enseignants à maintenir la paix à travers l’intensification de la sensibilisation des jeunes et autres. A noter que la tournée s’est achevée dans un climat convivial, preuve que le message a été bien reçu.

Par Emmanuel M. LOCONON

Dans le flux

À propos laprimeur

Check Also

Bénin : les directeurs de la maternelle et du primaire nouvellement nommés (liste)

Le ministre des enseignements maternel et primaire a nommé de nouveaux directeurs d’écoles dans les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils