JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
vendredi , juin 25 2021

Taxé de « casseur de mouvements »: voici ce qu’a répondu Irénée Agossa au psychiatre à ce propos

Irénée Agossa, candidat à la vice-présidence de la République du Bénin

Une question revient souvent quand ceux qui ont connu Irénée Agossa veulent parler de lui. D’aucuns disent de ce candidat à la présidentielle du 11 avril 2021 au Bénin qu’il est un « casseur de mouvements ».

« C’est faux », répond Irénée Agossa, « Moi, je me sens équilibré, je me sens à l’aise. Je ne peux pas dire que je suis d’une conscience élevée mais c’est ce que je sens vrai (…) ». Lors de sa visite médicale dans le cadre de l’élection présidentielle prochaine, le psychiatre ayant examiné le colistier de Corentin Kohoué n’a pas occulté cette question selon laquelle l’homme serait souvent pris, sur le terrain politique et même depuis l’université où il a été responsable étudiants, comme un éternel « incompris ».

« Le psychiatre qui nous a reçus lors de la visite médicale m’a posé le problème. Il dit : je vous ai connu très jeune à l’université, vous étiez attaqué, etc. bien sûr, que votre mouvement nous favorisait parce que nous, nous ne voulons pas de la violence mais les gens ne vous avaient pas compris. Mais je vous retrouve en face aujourd’hui dans un système politique où vous êtes aussi incompris. N’y a-t-il pas un problème bizarre-là ? », a narré Irénée Josias Agossa, cité par le journal La Nation .

Sa réponse a été un non catégorique et face au médecin, le présidentiable n’est pas en phase avec cette étiquette de supposé « casseur de mouvements» à lui collée. Il se dit plutôt « équilibré et à l’aise ».

Membre du parti Les Démocrates, Irénée Agossa a été suspendu par les responsables de sa formation politique à la veille de la clôture de l’opération d’enregistrement des déclarations de candidatures par la Commission électorale nationale autonome (CENA). Il a déposé sa candidature avec Cotentin Kohoué, candidat au poste de président de la République du Bénin. En tant que colistier de ce dernier, ils battront campagne ensemble pour le scrutin du dimanche 11 avril prochain. Face à la presse ce mercredi, le duo appelle Les Démocrates à se joindre à lui pour battre le président Patrice Talon aux urnes.

Par Emmanuel M. LOCONON

Dans le flux

À propos laprimeur

Check Also

l'imam LIGALY Youssouf, Vice-président du Creuset du Dialogue inter-religieux

Dialogue inter religieux, le président du parlement renouvèle son engagement

Le dialogue inter religieux au coeur des echanges au cabinet du président Louis G. Vlavonou …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils