JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.
mardi , septembre 21 2021

« Je ne veux pas parrainer le président de la République comme il me le demande », He Souwi à la Cour Constitutionnelle

L’audience devant connaitre le sort du recours contre l’usage qui a été fait de la fiche de parrainage de l’honorable Affo Obo Tidjani, s’est ouverte ce matin à la Cour Constitutionnelle.

Au début de l’audience, les députés Orden  Alladatin et Issa Salifou ont soutenu avoir donné un coup de main au député Affo Obo Tidjani pour le remplissage du formulaire de parrainage sous la demande de ce dernier.

LIRE AUSSI L’honorable Souwi rejoint l’audience à la Cour Constitutionnelle pour défendre son dossier

Devant les 7 sages, le député Souwi a confondu Issa Salifou dans sa déposition. Selon ses propos, il n’a pas sollicité l’aide de qui que ce soit pour remplir son formulaire de parrainage. Il explique qu’il était en voyage quand son collègue Issa Salifou l’a exhorté à retirer son formulaire de parrainage. Ce qu’il n’a pas hésité à faire.

« J’étais en voyage quand il m’a appelé. Il m’a dire que je ne suis pas encore allé retirer mon formulaire de parrainage à la Cena. Puis je lui ai dit que je ne veux pas parrainer le Président de la République comme il me le demande. L’honorable Salifou m’a dit d’aller au moins retirer et déposer au siège du parti. J’ai dit que comme c’est ce qui est demandé que j’irai le retirer », a-t-il fait savoir.

LIRE AUSSI Kato Atita : « Les élections de 2021 sont déjà conclues, réglées et le résultat connu à l’avance »

S’il affirme ne pas demander aucune aide venant de l’honorable Issa Salifou, il reconnait avoir été déposé le formulaire au siège du parti Union Progressiste sans le remplir en compagnie de ce dernier. « Arrivé au siège du parti, je suis allé au secrétariat et déposé sans remplir contre une décharge », confie-t-il.

Sollicitation de Reckya Madougou

Si sa vidéo avait déjà corroboré les allégations de Reckya Madougou, Affo Obo Tidjani a reconnu que l’ex ministre des micro finances de Yayi Boni et son parti l’ont effectivement contacté pour solliciter le parrainage. « Je leur ai répondu que je ne peux pas moi seul les parrainer. Mais j’ai appris qu’ils vont leur donner du parrainage. Ce qui est sûr, je savais que quand ils vont m’appeler que je vais dire celui que je veux parrainer », a-t-il fait savoir.

Souwi déplore le fait qu’il n’a jamais été contacté par son parti pour venir confirmer à qui il donne son quitus.

Par Jephté HOUNNAGNI

Dans le flux

À propos laprimeur

Check Also

Femmes les plus influentes d’Afrique : Mariam Chabi Talata dans le top 100

Elles sont 100 femmes du continent noir. Identifiées par l’agence Avance Media, spécialisée dans les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COVID-19
Aller à la barre d’outils